Terra 04 mars 2016 à 08h00 | Par H.Bonneau

[VIDEO] Apprenti(e)s : quand la passion s'en mêle

L'apprentissage, une formation qui mêle théorie et pratique. Trois élèves de BPREA au lycée agricole de Kérel à Crédin (56), racontent leurs parcours et l'intérêt de mettre leurs cours à l'épreuve du terrain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

© H.B

Pierre-Marie Guillemin - 20 ans

En difficulté sur le plan scolaire, ce n'est pas les deux pieds dans le même sabot que l'on retrouve Pierre-Marie Guillemin sur l'exploitation de son maître d'apprentissage. "Dynamique, énergique, efficace, intéressé et intéressant", c'est ainsi que le décrit Philippe Pressard, agriculteur à Mohon (56) et qui l'accompagne dans sa formation depuis deux ans. Après un BPA sur l'exploitation laitière bio familiale, il a entamé un BPREA sur trois ans. "J'aime être dehors, le contact avec les animaux et la rigueur qu'impose l'agriculture biologique. De plus, mettre en pratique les cours m'aide à les assimiler. De toute façon, je ne me suis jamais vu faire autre chose". Un choix de passion qui séduit l'agriculteur : "jusqu'ici, je n'avais jamais pris de stagiaire. Aujourd'hui, j'en ai deux (avec Julie Le Divenah). Ces jeunes sont avides d'apprendre et c'est un vrai partage de connaissances qui s'opère. C'est très motivant".

 

- © Terra


Julie Le Divenah - 20 ans

Suite à l'obtention de son baccalauréat, Julie se lance dans la préparation du concours de l'école d'infirmière, qu'elle réussit. Direction Le Havre, où elle effectue sa première année. "Infirmière, ça a toujours été mon rêve et je voulais me donner les moyens d'y parvenir". Ce sera le moment d'une profonde remise en question pour la jeune femme qui reconnaît que "dans la réalité, le métier est bien loin de mes aspirations. Je me suis longtemps enfermée dans ce choix, sans le remettre en question". Sans être un échec, cette étape est l'occasion pour Julie de rebondir.

Après avoir longtemps crû que l'agriculture serait un choix difficile, physiquement d'abord, l'étudiante s'épanouit dans son nouveau cursus : le BPREA option lait. "Mes parents sont agriculteurs, je ne manquais pas une occasion d'aller les aider. Aujourd'hui, je me suis rendue compte que je pouvais et je voulais le faire. Mettre en pratique les cours au quotidien dans l'exploitation me rassure et participe à notre employabilité". Elle envisage de commencer dans le salariat agricole avant une possible installation avec ses parents.

 

- © Terra

Quentin Eveno - 19 ans

Quentin commence ses études par un CAP mécanique agricole dans une formation en continu. "Au début, je m'intéressais
plus aux matériels, mais le contact avec les animaux me semblait moins rengaine". Particulièrement intéressé par l'élevage hors-sol, Quentin s'engage dans un BPREA option volaille. Cependant, s'il souhaite poursuivre ses études, l'apprentissage est la seule alternative qu'il envisage. "Je voulais du concret. J'ai pu trouver facilement un maître d'apprentissage en élevage alors que c'était très difficile en culture et en machinisme. Aujourd'hui, j'ai vraiment l'impression d'apprendre un métier. Avec mon diplôme, je pourrai directement commencer à travailler". Saisir les opportunités, découvrir de nouvelles pratiques, l'étudiant se projette dans le salariat à l'aube de son entrée dans la vie professionnelle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui