Terra 06 juillet 2017 à 08h00 | Par Jean-Hervé Caugant

Bâtiments et équipements bovins : une nécessaire réflexion stratégique

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Hervé Caugant, producteur de lait, président du groupe de travail herbivores chambres d'agriculture de Bretagne
Jean-Hervé Caugant, producteur de lait, président du groupe de travail herbivores chambres d'agriculture de Bretagne - © Terra

Le raisonnement des investissements sur un élevage laitier et dans ce contexte perturbé, doit permettre de conserver sa cohérence. En effet, les élevages évoluent, les surfaces et les effectifs à traire augmentent. Les éleveurs sont face à des choix complexes. Quels sont les éléments, les choix qui permettront de garder le cap et de construire une exploitation résiliente c’est-à-dire qui garde une capacité à passer des phases difficiles pour reprendre ensuite le cours normal de son exploitation ?

Si bien évidemment le retour à des prix rémunérateurs ne peut-être que souhaité, ce sont avant tout les priorités et les choix réalisés par l’éleveur, chef d’entreprise, qui vont être primordiaux pour le passage de ces phases critiques. Aussi, sa capacité à mettre en avant les atouts de sa structure, à remettre en cause ses pratiques pour les optimiser, en se formant et en confrontant sa conduite et ses résultats au sein de groupes ou en se faisant accompagner sont autant d’éléments qui permettront d’atteindre ses objectifs en conservant toute sa cohérence.

Alors, comment évoluer en conservant son efficacité technico-économique et son confort de travail ? Différentes solutions s’offrent à nous, éleveurs laitiers, et les références acquises en stations expérimentales ou sur le terrain sont autant d’éléments qui éclaireront ces choix impactants. Des pistes comme la délégation extérieure ou le recours au salariat, l’automatisation ou la simplification pourront être envisagées dès lors que les choix se feront prioritairement sous l’angle de la rentabilité, mais aussi en conciliant confort de travail et équilibre personnel. Dans un modèle où les prix des bâtiments et équipements augmentent régulièrement et où le lait par UTH devient après l’optimisation des résultats, l’unique variable d’ajustement pour conserver le revenu, des questions se posent pour les investissements à venir. Comme les économies d’échelle sont peu présentes en bâtiment bovin, une optimisation et une simplification des bâtiments, de leur structure devront vraisemblablement être envisagées pour investir en priorité sur la traite, et sur l’automatisation des tâches pénibles et peu valorisantes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui