Terra 19 novembre 2015 à 08h00 | Par Jean Dubé

Billet

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

Pour la seconde fois en dix mois, la France a été frappée par des terroristes, aveuglement, lâchement. Dans les 10e et 11e arrondissements de Paris, au Stade de France, des femmes, des hommes, beaucoup de jeunes, sont tombés sous les balles. Avec 129 morts et de très nombreux blessés, la France est touchée au cœur.

Qu'avaient fait ces gens pour subir un tel sort ? Ils allaient assister à un match, un concert, ils dînaient tout simplement à la terrasse d'un restaurant. Que l'on soit Parisien, Brestois, Rennais, habitant d'une ville ou d'une commune rurale, l'émotion et l'indignation sont immenses, personne ne peut se sentir indifférent.

La peur pourrait prendre le dessus, parce qu'on utilise les mots de guerre, d'état d'urgence, que les images qui passent en boucle rappellent les pires moments de l'histoire.

Mais la peur ne gagnera pas. La France a été attaquée parce qu'elle est un symbole de valeurs, un modèle de civilisation. Ce sont chacun des mots de sa devise, Liberté, Égalité, Fraternité, que les barbares ont voulu réduire au silence, et détruire tout simplement. Et cela aucun Français, aucun Européen, aucun démocrate ne peut l'imaginer.

Dans ces moments particulièrement difficiles, Terra veut très simplement exprimer son soutien aux familles des victimes, à tous ceux qui ont souffert et souffrent encore dans leurs chairs.

Après le deuil viendra le temps de la réaction et de l'action pour défendre ces valeurs, pour se protéger de ces fous qui, n'en doutons, pas reviendront à la charge. En janvier, la France avait su se lever, se rassembler, faire bloc. En novembre après l'émotion, elle devra trouver les ressources pour rebondir, se reconstruire un objectif, un avenir, un demain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui