Terra 08 septembre 2017 à 08h00 | Par Gwénola Floch-Penn, chambres d’agriculture de Bretagne

Bond des exportations laitières bretonnes au 2e trimestre 2017

La hausse des exportations laitières bretonnes au 1er semestre 2017 s’explique notamment par des achats accrus de la Chine, de l’Algérie et de l’Italie. Fromages, poudres de lait et beurre arrivent en tête des ventes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chargement de conteneurs de produits laitiers au départ de Brest direction la Chine.
Chargement de conteneurs de produits laitiers au départ de Brest direction la Chine. - © Crédit photo : Port de Brest

Les exportations bretonnes de produits laitiers et fromages enregistrent une hausse de 29 % au deuxième trimestre 2017 par rapport à la même période en 2016, pour atteindre 205 millions d’euros(1). La croissance la plus notable s’observe vers la Chine (+119 %), passant d’un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros au deuxième trimestre 2016 à 29 millions d’euros au deuxième trimestre 2017. Cette évolution régionale reflète la montée en charge de la nouvelle usine Synutra basée à Carhaix, à destination du port de Qingdao (Province du Shandong), via le port de Brest. Mais aussi l’expansion de l’activité export vers la Chine d’autres industriels laitiers bretons, tels que Laïta, Sodiaal, Sill, Lactalis, y compris au départ de l’Ille et Vilaine.

Tous acteurs et destinations confondus, le port de Brest voit son trafic de poudres de lait grimper à 24 800 tonnes sur les 7 premiers mois de 2017, contre 6 500 tonnes sur la même période 2016 (multiplié par 4). 231 conteneurs standards sont passés par le terminal multimodal de Brest en juillet 2017, contre 45 un an plus tôt.

La Chine en tête

D’autres progressions des ventes bretonnes marquées s’observent également vers l’Algérie, l’Italie, l’Arabie Saoudite et la Belgique(2). À l’inverse, les reculs les plus importants s’observent vers l’Irlande, les Pays-Bas et les Emirats Arabes Unis. Si les investissements industriels récents accélèrent les ventes bretonnes à l’étranger en laits infantiles et ingrédients secs laitiers, les fromages restent le premier poste à l’export, suivis par les poudres de lait et le beurre.
L’Union européenne représente 47 % des débouchés bretons (en hausse de 7 % par rapport au deuxième trimestre 2016) contre 53 % pour les pays tiers (hors Europe) (+56 %). La Chine arrive désormais en tête des destinations des exportations bretonnes (14 % du total), devançant l’Allemagne (10 %). Viennent ensuite la Belgique (10 %), plaque tournante de l’export-import alimentaire européen, l’Algérie (8 %), l’Italie (7 %) et l’Espagne (6 %).

 

 

 

À suivre

Chaque trimestre, le service économie-emploi des chambres d'agriculture de Bretagne analyse l’évolution des exportations agricoles et agroalimentaires bretonnes, à partir des données des douanes régionales. Pour en savoir plus, consultez la Revue de l’Observatoire des IAA de Bretagne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui