Terra 27 janvier 2016 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Chez les éleveurs, la colère gronde !

Quelle que soit la production, la situation économique des exploitations ne cesse de se dégrader et les actions se multiplient dans les départements. En Ille-et-Vilaine, les premières manifestations ont eu lieu la semaine dernière devant la préfecture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Vendredi 22 janvier à 6h30, FDSEA et JA s'étaient donnés  rendez-vous devant la préfecture. © Terra Petite pause au Leclercl Cleunay... © Terra

A l'appel de la FDSEA et des JA, une cinquantaine de producteurs se sont retrouvés vendredi 22 janvier dès 6h30 devant la préfecture de Région pour alerter l'Etat et "trouver des solutions pour amener de la trésorerie aux agriculteurs", déclarait Loïc Guines, le président de la FDSEA 35 devant les grilles de la préfecture. Pendant qu'un feu était lancé, sous la pluie, une délégation a été reçue par le préfet et le Draaf afin de porter les réclamations syndicales. "Nous demandons le versement de 100 % des aides PAC 2015 et des MAE avant fin février pour soulager les trésoreries", a notamment souligné le président de la FDSEA. Parmi les autres revendications portées, l'application de l'étiquetage de l'origine pour tous les produits alimentaires y compris les produits transformés et les plats préparés. Tout en continuant le travail mené avec les collectivités pour l'approvisionnement en produits français. "Il faut aussi que plus de producteurs puissent bénéficier du plan de soutien et que les consignes de Manuel Valls soient respectées et que les administrations régionales et et départementales les suivent", a poursuivi Loïc Guines, épinglant ici un manque de simplification et des services administratifs "qui nous refont sans cesse le film !"

Le cortège s'est ensuite rendu devant le Leclerc de Cleunay, bloquant l'accès de l'entrée de la grande surface. Une façon de rappeler à l'enseigne de la grande distribution qu'il est temps pour elle "de stopper sa politique du prix bas qui massacre les producteurs".

C'est ensuite devant l'UGPVB que les producteurs se sont rassemblés. Avec un mot d'ordre : "il est grand temps de restructurer la filière : deux OP point final !" Ainsi pour les représentants syndicaux de la FDSEA, "il faut concentrer l'offre pour peser face aux GMS et aux transformateurs. Il faut limiter le nombre de cahiers des charges et retrouver les moyens d'investir dans les outils de transformation". Les manifestants ont appelé les producteurs a porté ces messages lors des assemblées générales de leurs groupements.

Cette semaine, une rencontre était programmée à la Maison de l'agriculture, mercredi soir, entre les adhérents et leur coopérative laitière Agrial et Sodiaal. Sans oublier les nombreux blocages annoncés sur les routes du département pour cette fin de semaine.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui