Terra 27 novembre 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Comment installer demain ?

1 800 départs en retraite et 500 installations par an... Pour relever le défi du renouvellement des générations, la profession agricole a lancé, l'an passé, le Réseau transmission. Un thème que la chambre d'agriculture a décliné lors d'une réunion d'information, le 19 novembre, avant d'y consacrer une bonne partie de sa session, le lendemain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 20 novembre, la chambre d'agriculture a consacré une bonne partie de sa session à la transmission. De gauche à droite : André Sergent, président, Olivier Manceaux, directeur, et Sophie Enizan, vice-présidente, en charge de l'installation-transmission.
Le 20 novembre, la chambre d'agriculture a consacré une bonne partie de sa session à la transmission. De gauche à droite : André Sergent, président, Olivier Manceaux, directeur, et Sophie Enizan, vice-présidente, en charge de l'installation-transmission. - © Chantal Pape

Avec, bon an mal an, près de 500 installations aidées, la Bretagne fait figure de bon élève en France, tout juste devancée par les Pays de Loire. Mais plus de 50% des chefs d'exploitation sont âgés de plus de 50 ans et, en 2016, 1 400 d'entre eux devraient partir en retraite, 1 800 en 2018. "Il y a quelques années, les pouvoirs publics aidaient au départ anticipé des agriculteurs, rappelle Sophie Enizan, vice-présidente de la chambre d'agriculture. Aujourd'hui, le problème est différent. Et la transmission est un défi majeur à relever pour l'agriculture dans les années à venir".

 

Un réseau pour faciliter la transmission

 

Un défi auquel s'est attelé l'ensemble de la profession agricole bretonne, en lançant le Réseau transmission et en s'engageant concrètement. "La charte, signée par 23 partenaires, chambres d'agriculture, syndicalisme, centres comptables, banques, coopératives, groupements..., se fixe cinq ambitions, détaille Bernard Goalec, responsable du pôle conseil aux entreprises à la chambre d'agriculture. Transmettre en faveur de l'installation, anticiper, privilégier la valeur économique, professionnaliser l'accompagnement des cédants et permettre la pluralité des projets".

 

Une semaine pour sensibiliser

 

Et la semaine de la transmission, déclinée sur les 4 départements bretons, met en lumière les actions menées tout au long de l'année. "Le répertoire départ-installation permet de mettre en relation cédants et porteurs de projets. Mais le Réseau dispose de bien d'autres outils, comme l'audit transmission, les contrats de pré-installation ou de génération", indique Bernard Goalec. Pour aller plus loin, les partenaires vont maintenant travailler autour de la transmissibilité, afin de rendre les fermes à reprendre plus attractives (morcellement du parcellaire, bâtiments...), ou de l'évaluation, afin d'inciter les cédants à fixer le "bon" prix. "On planche aussi sur la transmission progressive, une fiscalité incitative ou des outils de financement, fonds de garantie ou capitaux extérieurs".

 

 

 

Renseignez-vous !

 

Une transmission réussie s'anticipe 5 ans voire 10 ans avant la cession de l'exploitation. Pour obtenir toutes les informations nécessaires, vous pouvez contacter le Réseau transmission au 0 810 90 29 350 810 90 29 35 (coût d'un appel local) ou consulter le site www.transmission-en-agriculture.com.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui