Terra 16 février 2017 à 10h00 | Par Claire Le Clève

Couverts végétaux, bons pour l’eau mais pas que

Classé prioritaire, le captage d’eau potable de Carrouis, à Béganne, est l’objet d’ un programme d’actions agricoles volontaires. Objectif ? Ramener la courbe des nitrates sous la barre des 40 mg/l. Sur ce périmètre de protection, les couverts végétaux sont testés en mélange sur une plateforme d’essais pour leurs avantages, nombreux. Visite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En matière de couverts végétaux, pour viser un maximum de biomasse, l’important est de semer tôt et de garder l’humidité résiduelle.
En matière de couverts végétaux, pour viser un maximum de biomasse, l’important est de semer tôt et de garder l’humidité résiduelle. - © Claire Le Clève

 

 

Mercredi 8 février, 14 h, la ville au jeune à Béganne : a vitrine de mélanges d’espèces testés en couverts intermédiaires s’offre au regard d’une dizaine d’agriculteurs. Avec celles de Languidic et de Naizin, c’est l’une des trois plateformes suivies par la chambre d’agriculture. Car ici, s’étend une aire d’alimentation de captage d’eau pour la commune. "La ressource est essentielle pour alimenter la population en eau potable", résume Frédéric Onno d’Eau du Morbihan. Ses taux, élevés en nitrates, ont conduit, depuis la fin des années 90, à le classer sur la liste nationale des "captages prioritaires". Et si la situation s’améliore, grâce au périmètre de protection, l’objectif du Sdage* est clair : le ramener durablement sous la barre des 40 mg/l,* "pour garantir une production et une distribution d’eau de qualité".

 

Volet agricole d’actions

Alors, de manière "concertée et volontaire" les neuf exploitations concernées par le périmètre de protection, et les 17 habitations ont décidé de suivre un programme d’actions. Le diagnostic de territoire a été précisé en 2015, évaluant le risque de pollution diffuse, et neuf actions agricoles ont été proposées. Certaines, dont l’implantation d’une plateforme de couverts intermédiaires, ont été réalisées, objet de cette dernière visite. "L’idée, c’est de comparer les différentes modalités de couvert après des céréales", pointe Clarisse Boisselier énumérant les essais en place et les comparant aux biomasses produites, y compris aux deux autres sites morbihannais suivis. Car les couverts présentent bien des avantages, "c’est un fourrage d’appoint, ça limite les fuites d’azotes, ça favorise la biodiversité, ça protège le sol de l’érosion, ça réduit le salissement, améliore la structure du sol, nourrit son activité biologique", énumère l’agronome

 

Semer tôt

Mais suivant les effets recherchés, l’investissement à consentir (de 20 à 60 euros sur cette plateforme) et les contraintes de son système, "les espèces ne seront pas les mêmes", résume-t-elle. "Ce qui m’intéresse c’est de voir ce que ça donne en dérobée. Moi, je cherche à faucher pour mes vaches parce que les stocks de maïs c’est compliqué", ne cache pas Jean-Michel, venu en voisin du site. De son côté, Jean-Paul, éleveur laitier de Caden se dit intéressé "dans un avenir proche. Ce n’est pas le moment d’investir, on est trop juste, mais ça pourrait me permettre de diminuer les surfaces en maïs en ramenant du fourrage par le biais des couverts". Et pour chacun "des solutions qui correspondent à vos attentes et vos contraintes", encourage Clarisse Boisselier rappelant "l’importance d’effectuer le semis tôt".

Claire Le Clève

Encadré Biomasse

Sur l’essai d’Elven en 2015 avec un semis au 31 août et en condition plus humide la biomasse moyenne s’est élevée à 1,8 t de MS/ha variant de 1,3 à 2,3 et 37 à 60 unités d’azote piégé. A Béganne pour un semis au 1er septembre en condition très sèche, la moyenne s’élève à à,8t de MS/ha pour 28 unités d’azote capté par les végétaux.

 

 

 

*Schéma départemental d’aménagement et de gestion des eaux

 

Le réseau racinaire intéressant pour la structure du sol et l’activité biologique
Le réseau racinaire intéressant pour la structure du sol et l’activité biologique - © Claire le Clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui