Terra 07 octobre 2016 à 08h00 | Par Claire Le Clève

"De belles vaches qui me fassent briller les yeux"

Chouette a 9 ans. Cette belle Prim'holstein a été sacrée grande championne du Space 2016 où le Morbihan a brillé, fruit du travail mené depuis quelques années. Élevée par Gwenaël Guillemin, sur la ferme Gwennholstein, à Pluvigner, elle sera à Pontivy au salon Ohhh la vache.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Des coupes entassées pêle-mêle. Elles ne rutilent pas. C'est tout juste si elles luisent dans la lumière oblique de cette fin septembre. Il y en a beaucoup sur l'étagère. À 39 ans, seul sur son exploitation de Pluvigner, Gwenaël Guillemin le sait depuis longtemps : "Je veux de belles vaches, pour qu'elles me fassent briller les yeux, sinon je m'ennuierais". De belles vaches donc, c'est la ligne de conduite que s'est fixé ce Breton pure souche, en s'installant sur la ferme parentale de Pluvigner, en 2003, à 25 ans, après un BTA et du salariat. Mais l'objectif est en rupture avec celui qui avait jusque là prévalu sur la ferme de ses parents. "Mon père était éleveur laitier, aucune vache ne sortait en concours, même pas au comice". En trois ans, "j'ai tout bouleversé", raconte ce très actif éleveur. "J’essaie d'être partout" : papa de trois enfants jeunes, entraîneur au foot, joueur, investi à l'école... Gwenaël Guillemin s'est donc donné les moyens de son ambition. "On est soit éleveur pour livrer du lait, soit éleveur généticien, passionné par les concours". Inutile de préciser son choix, alimenté par quelques achats de vaches à potentiel, dès son installation. "On ne fait pas tenir une bonne mamelle, haute, qui va durer, sur un bassin étroit et de mauvais aplombs. Le bassin, c'est comme les fondations d'une maison, essentiel". Gwénaël Guillemin achète ses doses, au Canada ou USA, "issues de familles solides, j'ai travaillé là dessus". Et toujours avec le même montage en tête, "bassin, pattes, mamelle". L'éleveur apprend à inséminer car "si on veut de belles vaches, autant les créer soit même, de A à Z". Dix ans s'écoulent avec de premiers concours il y a cinq ou six ans.

"Chouchou", Chouette tête de souche

Et arrive Chouette, 9 ans, grande championne, une belle histoire pour une vache qui dure. "Julien Dano de BZH 56 qui prépare mes vaches, l'a repérée. Elle était à vendre là où il effectuait son stage, au Gaec de Tréauray. Je l'ai achetée. Elle était en deuxième lactation", dit-il, rendant hommage au naisseur. Cette fille de Titanic HT sur Shottle, n'en finit pas de le ravir. "C'est une tête de souche et en plus elle transmet tout. Elle a eu trois filles ici dont Hodray qui fait un prix de section en 2c, au Space". Gwenn Isaray a été vendue à un éleveur suisse et Gwenn Kellyray, du haut ses 6 mois, sera présentée lors du show génisses par l'aînée des enfants, Louann, 11 ans. Chouette a encore de beaux jours devant-elle. "Elle m'a rendu peut être plus que ce que je lui ai donné. C'est une reconnaissance, le symbole de la ferme". Gwenn est ainsi devenue "une marque de fabrique". Au Space, c'est la grâce. "Elle était prête. J'avais changé sa ration, mis une semi-sèche et c'est là qu'elle a exprimé tout son potentiel. Il n'y a pas que moi, c'est elle aussi. Elle n'a jamais marché comme ça. Je ne l'avais jamais tenue au licol comme ça ! Ça me restera. Quand elle est rentrée sur le ring, elle marchait toute seule", royale vers son destin. Chouette, dite "Chouchou" dans l'intimité du box, sera à Pontivy "pour titiller là avec un juge italien cette fois ci". Ensuite ? "Je vais encore travailler avec cette vache faite pour durer", espère l'éleveur qui reconnaît depuis, "avoir la tête dans les nuages mais les pieds sur terre. Je savoure tout", dit-il un œil sur les dix ans passés. "On n'a pas compté nos heures mais c'était avec de bons amis. C'est une équipe. Si les résultats aujourd'hui sont là en Morbihan, c'est parce qu'il y a eu du travail, une ambiance, une osmose entre nous éleveurs, le syndicat prim'Holstein, BZH 56, ces jeunes qui vont percer... Les places sont le reflet du boulot amont et de forts caractères".

Une reconnaissance, une fierté, des projets, de quoi toujours avancer pour cet homme attaché à sa liberté, de pensées et d'actions.

Un hommage

Et si les yeux de Gwenaël Guillemin brille aussi en attrapant une série de plaques glanées sur des concours en retard d’accrochage et posées là, sur ce coin de la table, c'est en hommage à sa grand mère maternelle. De ces mémés qui dans leur bras ou dans leur jupe, vous ont tenus petits lovés et vous tiennent encore, une fois disparues, le cœur bien au chaud à leur simple évocation. "Elle m'a élevé parce que les parents étaient au boulot. Elle a toujours cru en moi. C'est grâce à eux si je suis là. Je lui ai fait une promesse, faire le maximum. J'irai poser ça sur sa tombe". "Ça", c'est le fanion du prix de grande championne du Space.

Une ferme

Seul sur sa ferme Gwennholstein qui accueille 45 vaches (et la suite) donnant chacune 9 500 litres de lait / an (livrés à Lactalis) sur 100 ha,
Gwénaël Guillemin est papa de trois jeunes enfants, avec une épouse travaillant à l'extérieur.

"Je me suis organisé en conséquence", pointe cet éleveur dans l'âme qui relègue le matériel à sa plus simple expression pratique, "juste pour me faciliter le travail" et délègue tous ses travaux.

Et quand le doute l'a saisi, "oui, je me suis posé la question d'arrêter ou pas, c'est dur pour tout le monde. Ce qui me met du baume au cœur c'est ça, les belles vaches.

J'arrive à un point où c'est plus cool. Mes investissements, je les ai faits en m’installant ; une stabulation avec logettes et matelas de 70 places, je suis au large, une salle de traite 2x6 TPA, je commence à voir le bout".

Gwenaël Guillemin et Chouette, cette belle Prim'holstein en sixième lactation a été sacrée grande championne du Space le mois dernier.
Gwenaël Guillemin et Chouette, cette belle Prim'holstein en sixième lactation a été sacrée grande championne du Space le mois dernier. - © Terra

Une présence forte des jeunes

Les lycées agricoles du département sont très investis dans l’organisation du salon Ohhh la vache. La promotion des productions agricoles auprès du grand public est assurée par leurs soins. Cette année, ils ont choisi le thème de "J’aime mon métier de... producteur de porc, lait, légumes de pleins de champs, etc". De nombreux jeunes sont également présents durant tout le week-end pour aider les organisateurs à entretenir les allées, gérer le parking et les différents espaces du salon. Un investissement important et un engagement fort pour la profession !

Le Bistromatick, petit nouveau !

Le Bistromatik, ancien robot de l’industrie automobile a été reconverti il y a quelques mois pour vous servir la boisson de votre choix. Nestor de son petit nom et Jean-Marie vous feront découvrir leur univers. Entrez votre pièce dans le monnayeur, choisissez votre boisson, il s’occupe du reste ! N’hésitez pas à vous désaltérer auprès de lui, ça vaut le détour.

La 8e édition en musique

À l’initiative de l’association "Le Cochon de Bretagne", un mouvement musical s’est lancé dans les lycées agricoles du Morbihan ! Une musique, une chorégraphie identique et voilà les jeunes qui dansent sans s’arrêter dans différents décors ! Depuis quelques semaines, vous pouvez découvrir sur la page Facebook de Ohhh la vache leurs vidéos. Ces jeunes vous donnent rendez-vous le samedi 15 et dimanche 16 octobre à Ohhh la vache dans le hall 1, ils vous préparent une surprise !

Savourez le Morbihan  : la richesse des produits locaux

Comment reconnaître et choisir les produits de nos territoires ? Où trouver les produits locaux ? Comment préparer des recettes gourmandes et simples "made in Morbihan" ? Dans ce nouvel espace culinaire "Savourez le Morbihan", les agriculteurs et les agricultrices se mobilisent pour montrer leur fierté de nourrir la population, et font appel aux cinq sens du public grâce à des animations ludiques, interactives et pédagogiques pour petits et grands. Des chefs étoilés et des étoiles montantes de la cuisine se relayeront tout le week-end pour réaliser des démonstrations de recettes qu’ils feront déguster. En utilisant des produits issus de l’agriculture et de l’agroalimentaire départementaux, ils révéleront leurs secrets pour une alimentation saine, équilibrée et gourmande. Dans le même esprit, avec l’arrivée de l’automne, une animation spéciale "potirons et courges " est aussi programmée.

 

Le programme des concours

Samedi 15 octobre :

8h30-10h / Jugement de bétail (JA) Prim’holstein et Normande (hall 1)

9h-16h / Concours départemental Prim'Holstein (hall 2)

10h-14h / Concours régional Charolais (hall 1)

14h-16h / Concours interdépartemental Pie Rouge des Plaines (hall 1)

16h-20h / Show génisses Bretagne morphologie (hall 2)

16h30-18h30 / Concours interdépartemental Limousin (hall 1)

 

Dimanche 16 octobre

9h30-12h30 / Concours départemental Normandes et show génisses (hall 2)

10h-12h / Concours régional Blonde Aquitaine (hall 1)

12h-12h30 • 15h30-16h / Démonstration chevaux MFR (hall 1)

13h30-15h30 / Concours départemental Montbéliarde (hall 1)

13h30-17h30 / Show génisses Bretagne présentation (hall 2)

16h-17h / Défilé de toutes les races (hall 1)

10h-12h / Concours Foire aux poulains (extérieur)

14h-16h30 / Concours départemental du cheval breton de 18 mois (extérieur)


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui