Terra 03 août 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Des SMS pour prévenir les vols sur les exploitations

Pour faire face à la recrudescence des vols sur les exploitations agricoles, la FNSEA et la Gendarmerie ont signé une convention au niveau national. Depuis le 15 juillet, Alerte Agri est aussi disponible dans le Finistère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : André Sergent, président de la chambre d'agriculture, Thierry Merret, président de la FDSEA, et Sébastien Louzaouen, président des Jeunes agriculteurs.
De gauche à droite : André Sergent, président de la chambre d'agriculture, Thierry Merret, président de la FDSEA, et Sébastien Louzaouen, président des Jeunes agriculteurs. - © Chantal Pape

Tracteurs, machines agricoles, carburant, cuivre, piquets de clôture, volailles... : depuis plusieurs années déjà, les vols sur les exploitations agricoles sont en recrudescence. Pour le moment, les départements frontaliers sont les plus concernés. Mais avec 103 vols recensés l'an dernier, soit plus de 8 par mois, le Finistère n'est pas épargné. Ce qui a poussé la FDSEA et les JA du Finistère à décliner la convention signée il y a un an entre la FNSEA et la Direction générale de la gendarmerie nationale.

 

Des agriculteurs plus vigilants

 

Mis en oeuvre depuis le 15 juillet dernier, le dispositif Alerte Agri 29 repose sur une idée simple. "Quand un agriculteur est victime d'un vol ou d'une tentative, il prévient le 17, détaille Sébastien Louzaouen, le président des JA. Et c'est ensuite la gendarmerie qui décidera, ou non, d'alerter les agriculteurs du département ou du secteur". Agriculteurs qui seront ainsi plus vigilants et à même de prendre des mesures pour s'en prémunir. "Ce système a fait ses preuves, indique Thierry Merret, le président de la FDSEA. En Meurthe et Moselle, un an après sa mise en place, les vols ont diminué de 17%".

 

Des réunions de prévention

 

Dans le Finistère, la chambre d'agriculture est également signataire de la convention, ce qui permet d'ouvrir le dispositif à tous les agriculteurs. "Nous avons aussi voulu y associer Groupama", rajoute Thierry Merret. A l'automne, l'assureur organisera des réunions d'information sur les mesures de prévention à mettre en place. "Il est impensable de tout mettre sous clé, estime André Sergent, le président de la chambre d'agriculture. Mais certains élevages peuvent se protéger avec des caméras". Des autocollants, bientôt disponibles auprès des syndicats locaux de la FDSEA, des agences Groupama ou des antennes de la chambre d'agriculture, signaleront que l'exploitation est surveillée. De quoi dissuader un peu plus les voleurs...

 

 

Inscription gratuite sur le site www.alerteagri29.fr ou au 02 98 64 02 20, choix 3

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui