Terra 09 juillet 2015 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Forte mobilisation pour "l'élevage en détresse"

Le 2 juillet à Saint-Brieuc, un millier de manifestants étaient rassemblés pour secourir l'élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs dans la rue le 2 juillet sur la place de la préfecture à Saint-Brieuc. (© terra)

Dans la soirée du 2 juillet, les éleveurs se sont déplacés massivement pour exprimer leur colère et leur détresse. Autour d'eux, il y avait leur famille, les amis mais aussi des salariés. Beaucoup de jeunes étaient également présents pour défendre l'élevage. Vers 19 heures, les convois de tracteurs ont commencé à arriver sur la place de la préfecture à Saint-Brieuc. Trois convois en opérations escargots sont partis de Guingamp, Lamballe et Loudéac. Dans l'attente des derniers tracteurs, l'ambiance était barbecue et saucisses grillées. Tags, banderoles, chargements de pneus et de gravats... dans la soirée, ils étaient plus de 130 tracteurs, un millier de manifestants. La tension a fortement grimpé en début de nuit : des feux de pneus et de gravats ont embrasé le ciel de Saint-Brieuc à proximité du tribunal, un signal envoyé à l'Etat français.

A la tribune, Didier Lucas, président FDSEA et Sébastien Rouault, président JA, entourés de Xavier Beulin et de Dominique Barrau, respectivement président et secrétaire général de la FNSEA.
A la tribune, Didier Lucas, président FDSEA et Sébastien Rouault, président JA, entourés de Xavier Beulin et de Dominique Barrau, respectivement président et secrétaire général de la FNSEA. - © terra

Des prix avant septembre

Dans son discours, Didier Lucas, président de la FDSEA 22 a rappelé la situation désastreuse des éleveurs de porcs et de viande bovine depuis des mois, celle dégradée des producteurs de lait ; souligné l'irresponsabilité des abatteurs, de la grande distribution et de l'Etat. "On ne peut plus produire à perte, le monde rural fond comme neige au soleil. L'agriculture, c'est la vie du pays", s'est indigné Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA, venu avec Xavier Beulin soutenir les éleveurs costarmoricains. Et de demander : "à quand un débat des politiques sur l'avenir de l'alimentation et des agriculteurs en France !".
Mais le plus préoccupant est la situation des jeunes installés et de l'installation en générale. Sébastien Rouault, président de JA 22, a salué tous les jeunes agriculteurs venus nombreux. Mais dans un tel contexte,"comment motiver les jeunes à s'installer. Il est grand temps que cela change", lance-t-il.
Une période de mise sous surveillance des entreprises et des distributeurs a été lancée. Sans une remontée des prix dans le courant de l'été et un signal de l'Etat, Xavier Beulin a promis un mois de septembre enflammé. Les actions se poursuivent, les éleveurs ne relâchent pas la pression. En effet, samedi 4 juillet, plusieurs hypermarchés Leclerc ont été bloqués toute la journée à Lannion.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

51 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui