Terra 18 septembre 2013 à 16h35 | Par Claire Le Clève

Génétique et génomique - "Le Ticket gagnant"

Elles seraient gagnantes ces innovations de la génomique qui n'en finissent pas de révolutionner la génétique qui, depuis 20 ans a fait progresser les performances des troupeaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
: les demandes de génotypages explosent. "Elles sont passées de 2000 en 2011, à 25 000 en 2012 à 22 000 pour les 6 premiers mois de 2013", note Delphine Pinard de l'Institut de l'Elevage.
: les demandes de génotypages explosent. "Elles sont passées de 2000 en 2011, à 25 000 en 2012 à 22 000 pour les 6 premiers mois de 2013", note Delphine Pinard de l'Institut de l'Elevage. - © claire le clève

 

 

Plus 50 à 100 kg de lait par lactation. Plus 1°/00 de TP en 20 ans, plus de confort, plus de longévité, plus de fertilité sur les primipares en 5 ans, et 11 % de cellules en moins... Et, pour un troupeau de 60 vaches, le programme de recherche Osiris a même calculé des gains de près de 1000 euros de bénéfice sur chacun de ces progrès. L’institut de l'élevage et France génétique élevage en ont fait la démonstration à Rennes lors d'une de leurs conférences au Space. "5 euros par point d'ISU et un progrès génétique annuel de 8 points ça fait 40 euros en + par femelles", calcule Jean Pierre Mourocq, éleveur et président de la commission Filière Bovin lait de France, génétique elevage.

 

Des outils à utiliser

Ce n'est donc pas par hasard si les demandes de génotypages explosent. "Elles sont passées de 2000 en 2011, à 25 000 en 2012 à 22 000 pour les 6 premiers mois de 2013", note Delphine Pinard de l'Institut de l'Elevage. En les combinant à l'utilisation de semence sexée, les éleveurs voient l'opportunité d'améliorer leur troupeau et leurs revenus. En effet, les index génomiques femelles annoncent les performances et permettent d'adapter le troupeau au objectifs de l'éleveur. Utiliser de la semences sexée, permet de cibler avec efficacité les femelles dont on veut obtenir des génisses."C'est un renouvellement choisi, des possibilités de sélection dans le troupeau, une voie pour valoriser les femelles les plus intéressantes", estiment les intervenants pour qui, allier génotypage et sexage et croisement viande, "c'est le ticket gagnant".


Claire le Clève

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui