Terra 25 novembre 2016 à 08h00 | Par H.Bonneau

Innov'action, un écho chez les étudiants agricoles

Les portes-ouvertes Innov'action s'adressent aussi aux étudiants. La chambre d'agriculture de Bretagne et la Draaf organisent chaque année une visite dans une ferme "Innov'action". L'objectif : permettre aux élèves d'être au plus près des exploitations innovantes de la région et pousser l'enseignement et les futurs agriculteurs à l'excellence.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Une centaine d'élèves de Bac pro et BTS agricoles des lycées de Quessoy et de Pommerit-
Jaudy (22) ont visité la ferme innovante, estampillée "Innov'action" à Languenan. Les associés du Gaec Armor Pondi se sont prêtés au jeu des questions réponses sur leurs choix et notamment sur le nouveau bâtiment "hyper fonctionnel" construit en 2015 lors de l'installation de Julien Blanchard au sein de l'exploitation parentale. Cette rencontre entre éleves et agriculteurs portée, depuis quatre ans, conjointement par la Draaf et la chambre d'agriculture de Bretagne semble trouver un écho auprès des jeunes générations qui estiment que "c'est une vraie opportunité de visiter une exploitation moderne qui ouvre ses portes et les comptes de son exploitation".

Le choix du confort
Très attachés à construire une structure fonctionnelle et rentable, les trois associés ont fait le choix du confort avant celui de la technologie. "Être moderne c'est aussi prioriser un confort de travail et pouvoir se libérer du temps", estime le jeune agriculteur. Très lumineuse, la stabulation est construite avec un dôme, en logettes paillées et avec un bardage translucide. "Ça donne envie de travailler à l'intérieur, cet outil est plus agréable pour le travail quotidien et la salle de traite adaptée (2 x 14 simple équipement) réduit considérablement l'astreinte", analyse Quentin Morin, élève de BTS Acse à Quessoy. Et d'ajouter : "Le prix - même s'il doit rester accessible - vient après la notion du confort. La nouvelle génération d'agriculteurs ne veut pas avoir le dos en miette dès 40 ans". Des propos qui font mouche auprès de ses camarades qui partagent très largement cet avis. "En choisissant nos outils, nous devons prendre en compte la pénibilité et la rapidité de l'astreinte pour vivre correctement en dehors de l'exploitation", assure Yannick Moisan, éleve de BTS à Quessoy. Quand Julien Blanchard revient sur le choix des associés de repousser les investissements d'un DAC pour les vaches laitières et d'un racleur afin de limiter les investissements du nouveau bâtiment et d'entreprendre ces aménagements à échéance cinq ou dix ans... les élèves estiment ce choix "très judicieux dans le contexte de crise connue aujourd'hui".

Partages d'expériences
Échanges, confrontation avec le réel et avec des outils innovants, que ce soit pour les élèves ou pour les professeurs, cette visite semble résonner sur les apprentissages scolaires. "Même si nous avons une ferme pédagogique à l'école, il est essentiel pour les élèves de mettre les pieds dans des fermes avec des systèmes et des choix stratégiques différents", garantit René Guiguer, enseignant en agronomie et agro-équipement à Pommerit-Jaudy. Présent lors de la visite, Jean-Luc Dupas, élu à la chambre d'agriculture, espère poursuivre cette initiative dans le temps. "C'est important pour les jeunes de voir qu'il est possible d'être exploitant aujourd'hui malgré un contexte difficile. La maîtrise des coûts (intrants, autonomie protéique) et l'innovation doivent être montrées en exemple". Et de poursuivre : "C'est aussi l'occasion de leur montrer que la chambre d'agriculture peut les accompagner dans leurs projets et valoriser les initiatives pour les faire partager au plus grand nombre".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

ERIC (22) | 06 décembre 2016 à 11:08:02

Bonjour, Le Prof et les élèves que vous voyez en première image ci dessus sont ceux du lycée agricole PUBLIC de Caulnes (formation Bac Pro CGEA). Mais bon, l'erreur est humaine. Eric Meunier, Prof d'Eco Gestion à Caulnes.

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui