Terra 11 juin 2015 à 08h00 | Par Audrey Dibet

L’agriculture de précision n’est plus de la science fiction

Les outils en faveur d’une agriculture de précision ne cessent de se développer, et les agriculteurs, de plus en plus nombreux à les utiliser. Outre des gains indéniables en termes de temps et de confort de travail, de productivité et de qualité de la production, ces outils sont désormais tout à fait accessibles, pour une partie d’entre eux en tout cas. Certaines coopératives telles la Cécab et Coop de Broons s’impliquent pour proposer ces outils aux agriculteurs intéressés et progresser dans les savoir-faire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
500 visiteurs étaient attendus à la plateforme "Solution d'avenir" organisée comme chaque année par la Cecab et la Coop de Broons. (© A.Dibet) Un semis guidé : le résultat est tout simplement bluffant. © Terra  © A.Dibet

L’agriculture de précision, il en était notamment question sur la plateforme "cultures" qu’organisaient les coopératives Cecab-Coop de Broons le 4 juin à Mellac dans le sud Finistère. Un rendez-vous pour découvrir ce site de 15 hectares, support aux essais variétés et expérimentations sur les itinéraires techniques avec 900 micro-parcelles et qui, pour l’occasion, était complété d’un important plateau matériel.

Venu exposer sa vision pragmatique de l’agriculture de précision dans un des ateliers proposés ce jour-là aux agriculteurs, Charles Duval, animateur Pixae, l’affirme : "la modulation automatique, c’est aujourd’hui. Nous avons déjà 60 000 hectares sur cette voie dans notre réseau. Pour le PK et pour l’azote, les gains de la modulation vont de 20 à 70 €/ha/an. Vous apporterez toujours la même quantité en moyenne à l’hectare mais ce sera un peu plus que la moyenne à certains endroits de la parcelle où il y a du potentiel, et un peu moins à d’autres". Si l’effet est visible sur le rendement, ce qui est aussi parlant, c'est "l’absence d’à-coups dans la moissonneuse, la culture est homogène à la récolte". Le GPS est évidemment l’outil de base de ces applications en agriculture de précision : "pour localiser vos parcelles et guider un outil avec une précision de l’ordre de 2 cm".

Les deux coopératives Cecab-Coop de Broons qui d’ailleurs proposent à leurs adhérents la cartographie Farmstar pour moduler le dernier apport d’azote, ont vu les surfaces décoller en 2015 : 8 000 ha sont pilotés avec Farmstar cette année quand il y en avait 5 000 en 2014. "Ceux qui l’ont utilisé une première année, ont tous recommencé", précise Jean-Michel Labbé, technicien de la coopérative. Un succès motivé par l’enjeu du critère du taux de protéines en blé, essentiel autant pour les agriculteurs compte tenu des politiques tarifaires pratiquées que pour les entreprises de collecte pour atteindre de nouveaux débouchés.

Moduler fertilisants et phyto

"Dès qu’on achète un épandeur aujourd’hui, on peut aller vers l’agriculture de précision sans gros surcoût", constate Charles Duval. Chez Sulky, l’épandage se module différemment à droite et à gauche de manière automatique, chez Kuhn un système (conçu par l’Irstea) permet de contrôler le débit droite/gauche, chez Amazone, un épandeur d’engrais (disponible seulement en Allemagne pour l’instant) est capable de prendre en compte la force du vent, chez Kverneland, l’épandeur gère jusqu’à 24 sections différentes... "Des innovations se développent aujourd’hui. C’est exceptionnel en qualité de travail", remarque l’animateur. Comme cette innovation capable de gérer les variations de vitesse du pulvé : "quand une buse classique permet d’épandre correctement de 8 à 13 km/h, le système proposé chez Amazone permet d’aller jusqu’à 23 km/h avec l’ouverture d’une seconde buse quand la pression augmente. Et pour la modulation, on passe de 90 l/ha maximum à 254 l/ha !".

La modulation concerne aussi les phyto : un drone capable de détecter des variations de biomasse qui seront alors ciblées à l’application de désherbant, une caméra qui détecte la ligne de semis pour un binage localisé (Garford), un détecteur entre les lignes de semis (Weedseeker) pour un désherbage localisé, jusqu’au robot de désherbage développé pour les cultures légumières (Naïo).

Guidage RTK

"Avec la coupure de tronçons, vous économisez des semences, des phyto, du carburant. Des petits gains qui ajoutés bout à bout rentabilisent vite votre matériel", estime Charles Duval, qui a évalué ces gains de 10 à 30 €/ha. "Avec une largeur de travail de 3 m et un écart de 8 cm sur chaque passage, cela fait beaucoup au final sur la parcelle. En plus de surdose en semences, phyto et énergie, il y a aussi une différence en temps de travail, avançait lui aussi Bertrand Landel sur un autre atelier de la plateforme. Avec le guidage, les tassements de sol peuvent également être réduits. Et il est possible de travailler correctement dans toutes les conditions : de nuit, par temps de brouillard ou malgré les poussières". Selon ce responsable "réseau" à la Cecab, le bénéfice du guidage atteint 25 % sur les chantiers de récolte en carotte. Mais compte tenu des avantages que d’autres cultures peuvent en retirer, l’entreprise souhaite proposer un signal RTK à d’autres adhérents, en se dotant à partir de cet automne de balises supplémentaires.

Agriculteurs pilotes

Pixae - pour PIXel, Agronomie et Economie - représente un groupe de onze coopératives au niveau national qui se sont rassemblées pour travailler sur l’agriculture de précision, et dont font partie Cecab et Coop de Broons depuis ce printemps. Dans chacune de ces coopératives se forme notamment un groupe d’une dizaine d’agriculteurs novateurs dans les techniques de précision, dans l’objectif d’acquérir des compétences et des résultats et les faire partager ensuite à d’autres. Ce groupe pilote qui sera animé par Jean-Michel Labbé pour Cecab-Coop de Broons est ainsi en train de se constituer dans la région.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui