Terra 04 avril 2015 à 08h00 | Par Claire Le Clève

L'entreprise, "il faut de la flamme et de la curiosité"

L'entreprise, toute une aventure que deux dirigeants se sont appliqués à faire découvrir aux étudiants en Licence pro agrimanager, mercredi dernier à Pontivy. C'est l'un des 45 événements du Printemps de l'entreprise. Une opération construite dans le Morbihan par le centre des jeunes dirigeants pour faire découvrir l'entreprise et susciter des vocations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
François Coudron, ingénieur agri, un temps éleveur de porcs, dirige aujourd'hui les entreprises de mécano soudure Saugera à Pontivy et IPBC à Ploërmel, employant 44 salariés.
François Coudron, ingénieur agri, un temps éleveur de porcs, dirige aujourd'hui les entreprises de mécano soudure Saugera à Pontivy et IPBC à Ploërmel, employant 44 salariés. - © claire le clève

 

 

IUT de Pontivy, 15h30. "Pour recruter quelqu'un vous regardez le niveau d'étude ? s'aventure l'un des 22 étudiants réunis salle 420 en ce mercredi après midi ensoleillé. François Coudron, ingénieur agri, ancien producteur de porcs....dirige à 60 ans deux unités de métallurgie, l'une à Pontivy avec 24 salariés, l'autre à Ploërmel où il en emploie 15. "Non, c'est l'envie le critère principal. Il peut être super man, super diplômé, s'il n'a pas la flamme. C'est comme un chef d'entreprise qui est passionné par son métier, la flamme, ça aide à passer les moments de galère". Et il y en a, ne cache pas l'homme qui s'apprête à transmettre l'outil, à l'un de ses enfants. Même réponse dans la bouche de Gaëtan Le Seyec, 44 ans, installé en Gaec lait, porc et viande bovine et président du CRDA de Pontivy. Ils se sont rencontrés autour d'un projet de méthanisation, l'un sur son domaine de métallurgie, l'autre sur la faisabilité technique d'une unité à plusieurs agriculteurs. Les deux se sont bien entendus. Suffisamment pour chacun dans son domaine apporte une vision assez proche de l'entrepreneuriat à cette classe qui s'imagine demain à la tête d’exploitations.

 

Isolé, vous êtes en danger

"Vous futurs chefs d'exploitation votre 1er outil ce n'est pas le tracteur mais c'est votre base de gestion", insiste François Coudron. "Ne restez jamais seul, connaissez le réseau et l'environnement de votre entreprise, allez vers l'extérieur," relève Gaëtan Le Seyec car pour ces deux hommes, "chef d'entreprise isolé, chef d'entreprise en danger". Si la passion est le premier moteur de l'entreprise, son turbo, "c'est la curiosité. Être producteur de lait sans s'intéresser à la production de lait dans le monde ! Non, le monde ce n'est pas loin, comprendre comment ça bouge, c'est primordial" , pointent-ils en encourageant les étudiants à faire "confiance à vos convictions, ça va structurer votre projet". Autre message, "votre entreprise, cultivez la jusqu'au bout". Et si l'idéal serait de faire de l'investissement en continu, "profitez de vos temps forts pour préparer vos temps faibles" conseillent l'un et l'autre. "En 2008, j'ai perdu 60 % de mon chiffre d'affaires en 6 semaines, c'était exceptionnel mais quand ça tombe...", évoque François Coudron. "Les aléas, ça fait partie d'une entreprise mais avant tout, maintenez votre outil de production. Raisonnez valeur ajoutée, éliminez les tâches peu valorisantes du métier".

 

Claire Le Clève

 

 

Exergue : profitez de vos temps forts pour préparer vos temps faibles"

 

 

Gaëtan Le Seyec, 44 ans, installé en Gaec lait, porc et viande bovine et président du CRDA de Pontivy.
Gaëtan Le Seyec, 44 ans, installé en Gaec lait, porc et viande bovine et président du CRDA de Pontivy. - © claire le clève

Printemps des entreprises

 

Lancé par le centre des jeunes dirigeants, à Vannes, le 9 éme printemps des entreprises a essaimé à Lorient, Pontivy, Ploermel, Auray, Nantes et Rennes. Il vise à faire partager la passion de l'entreprise grâce aux échanges entres entreprises-enseignants et jeunes. Le souhait ? Donner une vision objective et positive et faire naître des passions. De ces regards croises au travers de rencontres et d'échanges il s'agit de rendre concret les métiers, faire prendre conscience de leurs réalités, montrer comment un parcours professionnel se construit. Ce sont 45 événements, 1 800 étudiants concernés avec 97 enseignants, 84 chefs d'entreprises, 56 entreprises et 15 établissements scolaires et universitaires.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui