Terra 04 février 2015 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

La charte installation a 20 ans !

La session nationale des JA sur le renouvellement des générations s'est déroulée cette semaine à Saint-Malo. Mardi, une table ronde était organisée autour des 20 ans de la charte installation

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Loïc Guyard, responsable installation à JA Bourgogne, Vincent Abt, du ministère
de l'Agriculture, Hélène Aussiac, chargée de mission à l'Association des régions de France, Christophe
Lenaerts, trésorier JA national et animateur de la table ronde, Henri Bies Péré, vice président du CNJA de
1994 à 1996, et Hervé Lejeune, conseiller au cabinet du ministère de l'Agriculture de 1995 à 1997.
De gauche à droite : Loïc Guyard, responsable installation à JA Bourgogne, Vincent Abt, du ministère de l'Agriculture, Hélène Aussiac, chargée de mission à l'Association des régions de France, Christophe Lenaerts, trésorier JA national et animateur de la table ronde, Henri Bies Péré, vice président du CNJA de 1994 à 1996, et Hervé Lejeune, conseiller au cabinet du ministère de l'Agriculture de 1995 à 1997. - © Terra

Initiée par le syndicat majoritaire des jeunes agriculteurs, le CNJA, lors de son congrès de juin 1994, posée en principe dans la loi de modernisation adoptée en janvier, la charte nationale de l'installation était signée quelques mois plus tard par Christiane Lambert, alors présidente du CNJA, et Philippe Vasseur, ministre de l'Agriculture, en présence du chef de l’État de l'époque, Jacques Chirac, et du Premier ministre, Alain Juppé. "Au CNJA, le mot d'ordre était de créer un terreau fertile à la politique d'installation", a rappelé Henri Bies Péré, vice président du CNJA de 1994 à 1996. Et d'ajouter : "Il y a eu un énorme travail de conviction, mais avant tout il y avait une confiance dans nos échanges avec le minis- tère et c'est qui permettait que les idées progressent". Vingt ans plus tard, la décen- tralisation est passée par là et les acteurs autour de la table sont plus nombreux, à l'image des Régions qui gèrent aujourd'hui le fonds Feader. Pour Hélène Aussignac, chargée de mission agriculture à l'associa- tion des régions de France, "ce qui change, c'est la gouvernance, car on est passé d'une politique nationale à une politique de ter- ritoires, avec des modèles d'agriculture spécifi ques suivant les régions". "Le pro- blème, estime Loïc Guyard, responsable du dossier installation à JA Bourgogne, c'est que les régions n'avancent pas toutes au même rythme". La fusion prochaine des régions risque de ne pas simplifier ces échanges. Plus d'échelons, plus d'inter- locuteurs... cette nouvelle gouvernance demande des adaptations, y compris au sein des réseaux, qui doivent donc aller vers plus de régionalisation. Enfi n, à noter qu'en fin de table ronde, Éric Wilson, de la fédération nationale du Crédit agricole, est venu présenter un nouvel outil fi nancier, le livret vert, créé avec JA et qui sera offi ciellement présenté lors du salon de l'agriculture à Paris.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui