Terra 11 février 2016 à 08h00 | Par Jean Dubé

La dégradation du prix du lait fait pression sur celui de la viande

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le contexte dégradé des marchés laitiers fait pression sur le prix de la viande bovine, et cela risque de continuer,
a indiqué FranceAgriMer le 5 février, reprenant les grandes lignes des "points clés" du conseil spécialisé "viandes rouges" du 2 février. Le marché de la viande bovine s’est dégradé depuis début septembre "en raison de l’accroissement
des abattages de vaches laitières" et "les cours sont au plus bas depuis". Cette tendance "pourrait se poursuivre début 2016" : le faible niveau du prix du lait sur le marché européen, lié à une hausse des volumes permise par la fin des quotas laitiers, "risque d'inciter encore à la décapitalisation du troupeau laitier avec la pression à la baisse sur les prix
de la viande qui en résulte". La consommation de viande bovine demeure orientée à la baisse, même si le steak haché frais reste plébiscité par les ménages français pour leur consommation à domicile.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui