Terra 06 janvier 2016 à 08h00 | Par Emmanuelle Bordon

La Montbéliarde en progrès

Le syndicat Montbé'56, qui regroupe les éleveurs de Montbéliardes du Morbihan, tenait son assemblée générale le 4 décembre. Les participants ont passé en revue l'actualité de la race et fait des projets pour l'année 2016. Une année spéciale, car le prochain Space les mettra à l'honneur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

24 000 laitières. Si la Montbéliarde n'est pas, et de loin, la race la plus présente en Bretagne, elle est la seule qui soit en augmentation : 4000 vaches en plus sur 10 ans, tandis que les effectifs des autres races sont plutôt stables.

Ceux qui ont fait le choix de la Montbéliarde ne regrettent pas. Même si on lui reproche parfois un caractère un peu vif, ils apprécient le fait qu'elle ait acquis une capacité de production élevée en gardant des caractères mixtes qui permettent une bonne valorisation bouchère. La rusticité qu'elle a conservée est aussi un atout, grâce auquel on peut exploiter des fourrages grossiers.

Promouvoir les vaches rouges

André Briend, éleveur à Lanouée et président de Montbé' 56, a choisi la Montbéliarde parce qu'il avait un petit quota. Il avait alors pour objectif premier de valoriser les taux et la viande, en plus de la production laitière. Il appréciait également la résistance de ces animaux aux maladies métaboliques. Attaché à cette vache venue de l'est, il en fait une promotion active.

C'est ainsi que les éleveurs du Morbihan ont présenté 23 animaux, auxquels se sont ajoutés 6 vaches costarmoricaines, lors du salon Ohhh la vache ! qui avait lieu en octobre dernier. Les éleveurs ont apprécié l'excellente ambiance du concours et ont profité de ces quelques jours pour se rencontrer.

Une génétique en progrès

Cette assemblée a été l'occasion de découvrir l'actualité génomique de la race, grâce à Christophe Le Bastard, technicien chez Evolution, venu présenter les derniers progrès. Depuis avril 2015, les femelles génotypées ont en effet été prises en compte dans le calcul d'index, ce qui a eu pour effet de multiplier par 4 la population de référence. En outre, la lecture du génome est devenue plus précise puisque le nombre de zones informatives prises en compte est passé de 500 à 3000. C'est un progrès indéniable en termes de précision.

Enfin, une étude publiée par l'institut de l'élevage a montré que la Montbéliarde présentait moitié moins de mammites cliniques que la moyenne des vaches toutes races confondues dans les premières lactations. Un atout pour la race, qui est ainsi prisée de ceux qui cherchent à maîtriser les frais sanitaires et par ceux qui travaillent en agriculture biologique.

Le syndicat en question

Montbé'56 n'est pas une grosse association (25 adhérents pour une cinquantaine d'éleveurs) mais elle s'efforce d'être dynamique, notamment par sa participation à Ohhh la vache ! et aux Terralies. Dans ses préoccupations du jour, un projet de fusion avec ses homologues des autres départements bretons, ou bien la possibilité d'ouvrir ses portes à des éleveurs des autres départements, dont ceux des Côtes d'Armor. Peu nombreux, ces derniers n'ont pas de syndicat et verraient d'un bon oeil cette invitation. Il ne faudrait cependant pas, s'inquiète André Briend, que le rallongement des distances entraîne une perte d'adhérents morbihannais ; un délicat dosage entre la nécessité de rassembler et celle de garder la proximité.

Space 2016 : La Montbéliarde à l'honneur

Le prochain Space sera un grand moment pour les éleveurs de vaches montbéliardes puisque l'édition 2016 accueillera le concours national de la race. Et avec 8 places pour les animaux du grand ouest sur les 60 prévues, ce sera déjà une victoire d'être présent sur la ligne de départ. Au-delà du concours en lui-même, ce sera l'occasion de « voir des belles vaches », dit André Briend, et de rencontrer les éleveurs issus du berceau de la race.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui