Terra 28 janvier 2016 à 08h00 | Par Didier Le Pimpec - Bernard Simon

La MSA accompagne les filières et les professionnels en crise

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Didier Le Pimpec  Président MSA  Portes de Bretagne © Terra Bernard Simon  Président MSA Armorique © Terra

En ce début d’année 2016, l’attention de la MSA continue de se porter vers les agriculteurs en difficulté dans une période où la crise de l’élevage, en particulier, reste préoccupante. Accompagner les filières et les professionnels en crise, tel est l’objectif auquel s’est employée la MSA durant les derniers mois en mettant en œuvre différentes mesures.

Depuis l’adoption au second semestre 2015, en conseil des ministres, du plan de soutien aux agriculteurs en difficulté, plus de 13,1 millions d’euros ont été consacrés à l’aide au paiement de cotisations sociales au profit de plus de 3 000 agriculteurs de Bretagne. De nombreux échéanciers de paiement des cotisations ont également été accordés.

De plus, un dispositif exceptionnel et dérogatoire a permis à près de 2 500 agriculteurs de Bretagne qui avaient fait le choix de l’assiette triennale de demander le calcul des cotisations 2015 et/ou 2016 sur l’assiette N-1 afin qu’il soit tenu compte de la baisse de leurs revenus.

Mais le rôle de la MSA ne se limite pas à la déclinaison de ces mesures d’urgence. Nous sommes également intervenus pour proposer des mesures pérennes visant à mieux adapter la législation sociale agricole aux contraintes de l’environnement économique. Nous avons ainsi obtenu la réduction pour 2015, avant sa suppression en 2016, de l’assiette minimum pour le calcul de la cotisation maladie (Amexa) de 833 € à 453 € pour les adhérents concernés.

La MSA est bien consciente que toutes ces mesures, si significatives soient elles, ne constituent pas des réponses à la hauteur des crises et des difficultés qui en résultent : les réponses de la MSA sont sociales alors que ces crises nécessitent des réponses avant tout économiques.

Nous avons également détecté les situations les plus fragiles rencontrées par les salariés agricoles et pouvant justifier un soutien social et financier adapté (secours d’urgence, aides ponctuelles, aides à la formation ou la reconversion). Certains ont bénéficié d’un accompagnement au changement de régime de protection sociale afin d’éviter une rupture de droits, notamment pour les assurés dont l’employeur n’est plus agricole.

Au delà de ces mesures, la MSA est présente aux côtés des agriculteurs, de leurs salariés et des familles pour prévenir les situations de stress ou de détresse profonde. Notre connaissance des milieux professionnels, de nos adhérents et des territoires nous permet de mobiliser notre réseau de délégués, nos personnels en contact avec les adhérents, les travailleurs sociaux, les conseillers en prévention, les médecins.

Nous abordons l’année qui débute avec une ardente volonté de continuer d’agir au service de nos adhérents.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui