Terra 12 janvier 2017 à 08h00 | Par Chantal Pape

Lait : viser une alimentation hivernale économe

Le prix du lait tarde à remonter ? La chambre d'agriculture vient d'organiser 6 réunions d'information pour inciter les éleveurs à revoir leurs rations hivernales et à produire du lait d'abord grâce aux fourrages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La chambre d'agriculture a organisé six réunions locales sur l'alimentation hivernale des laitières (ici à Morlaix, avec Céline Favé)
La chambre d'agriculture a organisé six réunions locales sur l'alimentation hivernale des laitières (ici à Morlaix, avec Céline Favé) - © Chantal Pape

"Dans un contexte où le prix du lait n'est pas bon, c'est dans un premier temps par l'alimentation que l'éleveur peut trouver des marges de progrès : à lui seul, ce poste représente 70% des charges opérationnelles du troupeau". Et Céline Favé, conseiller lait à la chambre d'agriculture, de rappeler que, pour maîtriser les coûts, il faut d'abord valoriser les fourrages. "L'herbe pâturée coûte 18 €/1 000 UFL, quand l'ensilage de maïs est à 50 €, l'ensilage d'herbe à 94 € et le concentré de production à 200 €". Une logique qui vaut aussi pour la ration hivernale. "Selon le potentiel des vaches, une ration d'ensilage de maïs ou de maïs et d'herbe distribuée à volonté va permettre de produire 20 à 45 kg de lait en début de lactation, 15 à 30 kg en fin de lactation". Des chiffres étonnants ? "La capacité d'ingestion des vaches a progressé. Et certaines peuvent consommer jusqu'à 30 kg de matière sèche".

 

20 à 45 kg de lait grâce aux fourrages

 

Mais, pour atteindre de tels niveaux d'ingestion, quelques règles s'imposent. "Il faut distribuer les fourrages à volonté, rappelle Céline Favé. Ce qui implique au moins 5% de refus". Les vaches doivent avoir un accès permanent à l'auge et à l'abreuvement. Les fourrages distribués doivent être de qualité, avec un ensilage de maïs à 32-35% de matière sèche et un ensilage d'herbe qui ne dépasse pas 25% de la ration. "Et la ration doit impérativement être équilibrée, en visant 100 gr de PDI/UFL, soit 175 gr de tourteau de soja 48/kg d'ensilage de maïs ou 260 gr de colza".

Et il ne faut pas hésiter à profiter, comme cet hiver, de la pousse de l'herbe pour sortir les vaches quelques heures par jour et réduire l'apport de soja d'un kg pour 5 kg de matière sèche de fourrage en vert ingéré. "A 10 ou 15 €/t de matière sèche, les dérobées sont aussi un fourrage bon marché". L'affouragement en vert permet lui aussi une économie de correcteur azoté. "Mais son coût de mécanisation est élevé, avoisinant les 50 €/t de MS. Et il nécessite un temps de travail important".

 

Une ration simple et efficace

 

Chaque kilo de concentré de production apportant, au mieux, 0,9 kg de lait en plus, mais le plus souvent 0,5 kg, le prix actuel du litre de lait incite plutôt à produire à partir des fourrages. "Des essais réalisés à Trévarez et confirmés en élevage indiquent que le concentré n'a pas d'effet sur la reproduction, rajoute Céline Favé. Et que les systèmes à faible niveau de concentré auraient moins de troubles sanitaires".

De même, les derniers essais des Trinottières tordent le cou à quelques idées reçues... "Inutile de se casser la tête avec des rations complexes, détaille la conseillère. En ration simple, il y a plus de lait, moins de troubles sanitaires et le résultat est amélioré de 11 €/1 000 l". Et distribuer la ration une, trois ou huit fois par jour n'a aucune incidence sur l'ingestion ni sur la production laitière.

Pratique

 

Vous pouvez vous procurer la brochure "produire le lait par les fourrages équilibrés" auprès des conseillers lait de la chambre d'agriculture, ou participer à des formations sur l'alimentation (retrouvez le catalogue des formations et le programme détaillé sur www.formation-agriculteurs29.com).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui