Terra 11 septembre 2015 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Lancement d'un nouveau service d'agent de traite

Le groupement d'employeurs Sdaec et Terralliance propose la mise à disposition d'un agent de traite à temps partagé. Formé et proche de l'exploitation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Sdaec et Terralliance présenteront cette nouvelle offre lors du Space Hall 5, stand B51.
Le Sdaec et Terralliance présenteront cette nouvelle offre lors du Space Hall 5, stand B51. - © terra

Terralliance et le Sdaec, groupement d'employeurs agricole basé à Plérin, présenteront au Space un nouveau service "Agent de traite". Si la fonction d'agent de traite est bien connue, l'idée est de déléguer l'acte de traite à un agent de traite à temps partagé, formé et proche de l'exploitation géographiquement. Pour le groupement d'employeurs, les raisons sont nombreuses - dans un quotidien chargé - de vouloir déléguer, même quelques heures par semaine, cette tâche cruciale mais routinière. Avec la fin des quotas, l'augmentation de la taille des élevages, la surcharge de travail, la raréfaction de la main d'oeuvre familiale et la préservation de sa santé... sont autant de raisons de faire appel à une aide extérieure. "Il faut considérer l'exploitation agricole comme une entreprise à part entière où la traite peut être déléguée. L'idée est que l'exploitant se garde du temps pour piloter son entreprise", explique la directrice du Sdaec et de Terralliance,Sylvie Le Clec'h-Ropers.

Proximité et formation à la carte

Côté salarié, le Sdaec et Terralliance entendent déléguer la tâche à une personne habitant le territoire, proche de l'exploitation agricole. "La clé de la réussite reposera sur la proximité", confirme la directrice. Un travail de partenariat avec Pôle Emploi, l'AEF et le Fafsea permettra de cibler des personnes travaillant déjà à temps partiel sur le secteur, intéressées par un complément de temps de travail. "Nous voulons que cette prestation s'instaure dans l'intérêt de l'agriculteur et des candidats", souligne Sylvie Le Clec'h-Ropers. "Au niveau territorial, cela renforce l'image de la profession agricole comme vecteur d'emploi".

Le candidat, après deux jours passés avec un formateur, effectuera 15 jours de formation terrain. Des informations sur les aspects de santé des vaches, notamment, viendront en complément.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui