Terra 20 avril 2017 à 08h00 | Par Agra

"Le prix du lait ne pourra pas atteindre celui dont les producteurs ont besoin pour refaire leur trésorerie"

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Terra

"Il y a un écart de plus en plus grand dans notre sociétariat", a déclaré Dominique Chargé, président de la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL), le 13 avril lors d’une conférence de presse, précédent l’assemblée générale du syndicat. D’après lui, "un tiers des producteurs sont en situation difficile, un tiers en position stable et un tiers plutôt performants". Il a annoncé une année 2017 difficile : "Le prix du lait ne pourra pas atteindre celui dont les producteurs ont besoin pour refaire leur trésorerie après deux ans de crise". Le taux de cessation d’activité en 2016 est de l’ordre de 6 %, "soit le double des autres années", selon lui, insistant cependant sur des regroupements entre exploitations cette année-là. Il a également rappelé le soutien des coopératives auprès des producteurs durant la crise, évoquant même des décalages d’investissement de la part de ces dernières. Un soutien qu’il qualifie de non "durable" sur le long terme, afin de ne pas entamer le développement économique des entreprises. "Certaines contraintes d’arbitrage" entre les membres des coopératives apparaissent donc de manière plus tranchée, d’après lui.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui