Terra 22 janvier 2016 à 08h00 | Par Astridt Van der Hecht

Les agriculteurs de demain seront les refroidisseurs de la planète !

Plongez dans l'agriculture de demain, avec le conférencier Bruno Parmentier. Ce dernier promet une révolution au moins aussi importante que celle des années 1950.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les étudiants de la licence management des exploitations agricoles.
Les étudiants de la licence management des exploitations agricoles. - © Terra

Pendant plus de trois heures, les étudiants de licence management des exploitations agricoles des centres de formation des chambres d’agriculture ont participé avec une grande curiosité, le 8 décembre dernier, à la conférence de Bruno Parmentier, ingénieur des Mines et économiste, ancien directeur de l'ESA (École supérieure d'agriculture d'Angers), qui se penche depuis plusieurs années sur le rapport entre l’agriculture et l’alimentation. Parfois déroutant, Bruno Parmentier a fait voyager les étudiants sur tous les continents de la planète en abordant divers sujets tels que l’augmentation de population (multipliée par dix en vingt ans), les changements d’usage des céréales (agro-carburants), le gaspillage alimentaire (30 % de produits jetés) et le réchauffement climatique. L’agriculture est touchée directement par ces sujets en étant à la fois la première victime. Mais elle devient également une des principales sources de solutions pour l’avenir. Pour Bruno Parmentier, les agriculteurs de demain seront en partie les "refroidisseurs" de la planète en captant le carbone dans les sols agricoles. Ils apporteront également des solutions en s’appuyant sur la nature pour produire autant, voire plus, avec moins de terres, d’eau, d’énergie, de chimie, et de mécanique tout en protégeant l’environnement. Tout reste à inventer et c’est là un grand challenge pour les étudiants qui seront les futurs agriculteurs et agricultrices de demain : nouvelles techniques à hautes valeurs environnementales en remplaçant les moyens chimiques par les moyens écologiques, progrès génétiques, développement du monde du numérique et du big data, etc… C'est une nouvelle révolution agricole, au moins aussi importante que celle de 1950.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui