Terra 06 mars 2014 à 08h00 | Par Jean Dubé

Les Bonnets rouges sur les ponts

"Tous à Morlaix le 8 mars". Samedi dernier, de Guérande à Rennes en passant par Saint Brieuc ou Châteaulin, les Bonnets rouges ont pris place sur une cinquantaine de ponts. Et invité les automobilistes à venir les rejoindre pour les Etats généraux de la Bretagne, qui se tiendront demain à Morlaix (29). "Nous attendons entre 3 et 5 000 personnes", indique Thierry Merret, porte-parole du collectif Vivre, décider et travailler en Bretagne. Après les rassemblements de Quimper et Carhaix, cette journée sera l'occasion de donner la parole à des "grands témoins", pour qu'ils livrent leur analyse sur le devenir de la Bretagne. Mais aussi et surtout de dévoiler les quelque 15 000 doléances recueillies depuis maintenant trois mois via les 50 comités locaux des Bonnets rouges ou le site Internet. Et c'est sans surprise que le maintien de la gratuité des routes et l'emploi arrivent en tête des revendications. Mais impossible d'en savoir plus. "Nous voulons en réserver la primeur aux Etats généraux". Et après ? "Nous attendons que la France soit gouvernée et non plus administrée", affirme Thierry Merret. Et le choix de Morlaix ne doit rien au hasard. "C'est la ville de Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation". Car le collectif estime qu'"il faut relocaliser les décisions". Et se réserve le droit d'un "printemps des Bonnets rouges" en l'absence de réponse satisfaisante du gouvernement. "Notre détermination est entière. Et la mobilisation ne faiblit pas".

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christian Troadec et Thierry Merret, portes-parole du collectif Vivre, décider et travailler en Bretagne
Christian Troadec et Thierry Merret, portes-parole du collectif Vivre, décider et travailler en Bretagne - © terra

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui