Terra 18 décembre 2013 à 08h00 | Par Hélène Bonneau

Les éleveurs France dinde ont été payés

C'est avec soulagement que les éleveurs France dinde, ont reçu le chèque qui couvre leurs créances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
C'est à Plérin (photo) et à Rennes qu'ont été remis leur chèque aux éleveurs. Tous les éleveurs sauf un, dont le dossier est toujours en cours.
C'est à Plérin (photo) et à Rennes qu'ont été remis leur chèque aux éleveurs. Tous les éleveurs sauf un, dont le dossier est toujours en cours. - © terra

Pour rappel, la société France dinde, filiale du groupe Amice-Soquet, a déposé le bilan le 3 juillet dernier. Une décision qui a bloqué les créances des 35 éleveurs pour un montant global d'environ 800 000 euros. C'est donc au prix d'une rude bataille juridique que les agriculteurs ont pu récupérer jeudi dernier des chèques entre 10 000 et 45 000 euros. "Nous étions encore en audience il y a 48 heures", précise à l'assemblée Maryline Bessaguet, chargée de mission à la FNSEA, spécialisée dans les procédures collectives, en charge du dossier. "Rien n'aura été facile, nous nous sommes battu, même si nous avions la chance que le repreneur, ait manifesté sa volonté de régler les créances des éleveurs lors du projet de reprise".  En définitive, une partie des créances a été payé par la société Le Helloco (environ 280 000 euros). Le mandataire judiciaire Me Laurent, représenté par Pauline Collin, aura versé pour sa part plus de 375 000  euros.  Et d'ajouter : "le combat continue pour l'éleveur qui reste mais aussi sur les autres dossiers du groupe, toujours en instance".

Une satisfaction unanime

Les éleveurs ont applaudi l'ensemble des partenaires qui se sont investis dans cette procédure à commencer par Stéphane Hicquel et Christophe Beurel, éleveurs et contrôleurs dans la procédure. La FDSEA 22, et la chambre d'agriculture, se sont félicité de bon dénouement de l'affaire. A Didier Lucas, président de la FDSEA 22 de commenter : "c'est une grande satisfaction pour le syndicalisme mais ce n'est pas fini". S'adressant à Estelle Le Helloco, nouvelle gérante de la société France dinde, il demande : "de bons contrats pour les éleveurs". A elle d'acquiescer et de préciser : "ils seront aussi pérennes".

 

Hélène Bonneau

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui