Terra 15 septembre 2016 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Les honneurs à la Rouge des Prés

Mardi, le concours national de la Rouge des Prés s'est déroulé au Space. Présente essentiellement en Pays de la Loire, la race a dévoilé ses plus beaux spécimens, dont le taureau Flaneur, champion mâle adulte, portant quelques 1 725 kg.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Flaneur, un mâle champion adulte, au joli poids de 1 725 kg. (© Terra) Championne des femelles adultes : Epatente à David Cadet (53) : Isu 110, IVMAT 110, ISEV 119. © Terra Eleveurs et organisateurs à l'honneur. © Terra

Venus des départements de la Mayenne, Maine-et-Loire, Sarthe, Loire-Atlantique, Seine-Maritime, Moselle, Eure, Loir-et-Cher et Ille-et-Vilaine pour la Bretagne, près de 70 animaux Rouge des Prés ont foulé le ring du Space à l'occasion du concours national de la race. Peu connue en Bretagne, la Rouge des Prés est une race à viande qui se caractérise par son grand format et son poids de carcasse. "Cette race a la caractéristique de sélectionner des poids de carcasse lourds, avec des animaux plus épais que ronds", a commenté Albéric Valais, animateur pour l'occasion du national.

Pour preuve, Epatente, championne dans la catégorie vache adulte née en 2009, flirte avec les 1 000 kg. Une vache qui appartient à David Cadet, à Argenton-notre-Dame en Mayenne (53). "De l'harmonie, une belle ligne de dos et des qualités de race exceptionnelles", a commenté le juge Christophe Godet (79).

Impressionnant aussi par son poids (1725 kg), le taureau Flaneur, champion des mâles adultes, appartenant à Hervé Ménard de Montrevault sur Evre (49) a séduit le juge par son "harmonie et sa facilité de déplacement".

Un prix "sans gène culard"

Un des prix spéciaux a été dédié au meilleur mâle non porteur du gène culard. Au sein de la race est typée la présence du gène Mh, c'est-à-dire le gène de l'hypertrophie musculaire. "Depuis plus de 2 ans, des taureaux génotypés non porteurs du gène culard avec de la masse musculaire sont proposés", explique Albéric Valais. Le prix a été décerné au taureau Influx à l'EARL Duteil à Andouillé en Mayenne. Autre démarche engagée par l'AOP Maine Anjou est un programme de recherche mené en partenariat avec l'Inra, appelé Quafima, dont le but est de trouver les équations de prédiction entre les marqueurs protéiques et la tendreté de la viande.

 

Palmarès


Championnat jeune femelle / Java, Jocelyne Barrier, Evron (53)

Championnat jeune vache / Hirondelle, EARL Anthony Gervais, St Paul du Bois (49)

Championnat vache adulte / Epatente, David Cadet, Argenton-notre-Dame (53)

Meilleur femelle issue d'IA / Castille, Scea des Fermes, Auvers le Hamon (72)

Championnat jeune mâle / Las Vegas, EARL Jaffré et fils, La Marolle en Sologne (41)

Championnat mâle adulte / Flaneur, Hervé Ménard, Montrevault sur Evre (49)

Meilleur mâle non porteur du gène culard / Influx, EARL Duteil, Andouillé (53)

Prix d'ensemble / Hervé Ménard

Prix d'élevage jeune / Jocelyne Barrier

Prix d'élevage / David Cadet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui