Terra 12 octobre 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Les MSA de l'Ouest réfléchissent aux évolutions de la protection sociale

Réunies à Saint Pol de Léon pour fêter 50 ans de travail en commun, les 6 caisses de MSA de l'Ouest ont planché sur les évolutions de la protection sociale, passées et à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour fêter ses 50 ans, l'Umsao a invité dirigeants actuels et anciens à témoigner sur l'évolution de la protection sociale depuis 1975.
Pour fêter ses 50 ans, l'Umsao a invité dirigeants actuels et anciens à témoigner sur l'évolution de la protection sociale depuis 1975. - © Terra

"À l'origine, nous voulions un lieu pour échanger sur nos projets stratégiques, mettre en commun nos idées, lister nos besoins et y apporter des solutions". Créée en 1965, l'Umsao, l'union des MSA de l'Ouest a rajouté à ses compétences la formation des élus et des salariés. Et, depuis la fusion de 2010, elle couvre 12 départements et regroupe les 6 caisses de Bretagne, Pays de Loire et Basse Normandie.

Son assemblée générale, les 5 et 6 octobre derniers à Saint Pol de Léon (29), a été l'occasion de fêter ses 50 ans. Pour l'occasion, elle a invité ses anciennes présidentes pour faire le point sur l'évolution de la protection sociale. "Ces dernières années, nous avons connu des avancées importantes", souligne Georgette Rousselet, présidente de la caisse Mayenne-Orne-Sarthe et de l'Umsao, en évoquant les indemnités journalières maladie et accident du travail. "Mais il reste encore du travail à faire", estime Marie-Claire Quesnel, présidente de l'Umsao de 1995 à 2000, qui cite, entre autres, une meilleure prise en charge de l'invalidité, pour arriver à parité avec les autres régimes de protection sociale. "Et, pour l'ensemble des régimes, il faudra bien s'atteler enfin au financement de la dépendance".

Au niveau des caisses de MSA, les choses ont aussi bien changé, avec la dématérialisation ou la coopération inter-caisses. Avec un coût moyen de fonctionnement de 3,2 %, "très faible", les MSA s'estiment désormais en ordre de marche. "Avec son guichet unique et son tandem élus-salariés, le régime agricole a bien des atouts. Et le gouvernement pourrait lui confier d'autres tâches, comme la gestion de la protection sociale d'autres catégories professionnelles".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui