Agri79 Informations 16 février 2017 à 08h00 | Par G.R.

Les quelques centimes de plus qui font la différence

En dénonçant des produits bradés et l’approvisionnement des grandes surfaces en produits d’origine inconnue ou non française, les producteurs de lait veulent faire entendre leur voix dans les négociations entre industriels et grandes surfaces.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs ne veulent pas qu’on leur achète le lait en dessous de 35 c sur l’année 2017, alors que les laiteries ont affiché 31 c, après 30 c en 2015 et 28 centimes en 2016. «  31 c ça ne passe pas », estiment-ils. (© G.R.)Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site Réservé aux membres du site

L’échéance du 28 février est toute proche. Ce jour-là, les négociations entre les transformateurs et les grandes surfaces seront closes. Le 15 février, à l’appel de la Fnsea et des JA 79, des producteurs de lait ont fait irruption au Géant de Chauray pour faire pression sur les prix auquel des enseignes sont prêtes à payer le lait en 2017. « Pour qu’un éleveur puisse payer ses factures, il lui faut 35 centimes », justifie Alain Billerot, co-président de la section lait.
Le 18 janvier,   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri79 Informations

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui