Terra 12 mars 2014 à 08h00 | Par Claire Le Clève

Licence pro agri manager - 78 étudiants pour 5 promotions

En intégrant les locaux de l'UBS à Pontivy, la Licence pro Agri Manager entre dans la cour universitaire. Avec 95 % de ses anciens étudiants ayant un emploi, elle consolide le palmarès de la 3 éme université de France en matière d'insertion professionnelle, alternance oblige. Mais plus encore, elle accompagne l'émergence d'un nouveau modèle social en agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
15 étudiants ont reçu des mains de Patrick le Mestre, Doyen de l'UBS et de Jacques Jaouen, président de la Chambre régionale d'agriculture leur licence pro management des entreprises agricoles.
15 étudiants ont reçu des mains de Patrick le Mestre, Doyen de l'UBS et de Jacques Jaouen, président de la Chambre régionale d'agriculture leur licence pro management des entreprises agricoles. - © claire le clève

 

 

Dès septembre prochain, c'est avec les 9 000 étudiants de l'Université de Bretagne Sud, dans les locaux de l'IUT de Pontivy, que la 6 éme promotion de LMEA, (Licence management des Entreprises agricoles), prendra place. Pour célébrer un des ponts bâtis entre entre l'UBS et Chambre régionale d'agriculture, la remise diplômes de la 4 éme promotion a investi le campus universitaire, le temps d'une table ronde et de témoignages, le 18 février dernier. Cette formation, imaginée par la profession agricole, accompagne les changements à l’œuvre dans le paysage des exploitations bretonnes. "Elle renforce les compétences managériales pour des étudiants qui voudraient s'installer, gérer des équipes", résume Sébastien Le Gall, maître de conférence, pour souligner l'enjeu majeur de cette formation par alternance dont 78 étudiants ont pu bénéficier depuis 2009.

 

l'enjeu de la gestion des salariés

Pas de doute pour Adrien Gléhello, "l'avenir passera plus par des systèmes patrons/salariés que des Gaec. On est en pleine mutation, ce qui risque de bloquer, ce sont les facteurs foncier et humain", estime ce jeune installé, diplômé de la 2 éme promotion. "Le ratio entre le nombre d'UTH familiale et salariée est en train de s'inverser sur nos exploitations et le management a toute sa place pour permettre de tirer profits des compétences de chacun et que chacun puisse s'épanouir", estime Eric Fraboulet, jeune installé membre de la 3 éme promo de LMEA. Pour René Colin, maître d'apprentissage, "le modèle agricole de demain sera le modèle social qui sera capable d'offrir un système où on ne travail pas plus de 35 h par semaine. Cela passera par des regroupements et plusieurs salariés". Dans ces mutations à l’œuvre, Jacques Jaouen, président de la chambre régionale, estime que le véritable enjeu "est celui des relations humaines dans nos exploitations qui vont évoluer pour se donner de la qualité de vie. La gestion des ressources humaines sera primordiale pour gérer des salariés mais aussi être à plusieurs".

 

Claire Le Clève

 

exergue "La gestion des salariés devient un enjeu majeur pour nos exploitations où le ratio UTH familiale et salariée est en train de s'inverser"

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui