Terra 25 janvier 2018 à 01h00 | Par Claire Le Clève

Litiges, 63 conseillers prud’homaux, en mandat jusqu’en 2021

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour le collège employeur de la section agricole des conseils des Prud’hommes de Vannes et de Lorient : Catherine Jan, entrepreneuse en travaux agricoles à Pluneret, Anne-Françoise Robin, éleveuse en vaches allaitantes à Caro,  Jean-Claude Foucraut, producteur de porcs à Noyal Muzillac, Christèle Salmon, directrice bancaire au Crédit Agricole, Christian Le Fresne, DRH au Crédit Agricole et Loïc Cheval, pépiniériste au Bono.
Pour le collège employeur de la section agricole des conseils des Prud’hommes de Vannes et de Lorient : Catherine Jan, entrepreneuse en travaux agricoles à Pluneret, Anne-Françoise Robin, éleveuse en vaches allaitantes à Caro, Jean-Claude Foucraut, producteur de porcs à Noyal Muzillac, Christèle Salmon, directrice bancaire au Crédit Agricole, Christian Le Fresne, DRH au Crédit Agricole et Loïc Cheval, pépiniériste au Bono. - © Terra

Vendredi dernier, se sont déroulées les audiences solennelles de rentrée dans les dix conseils des prud’hommes de Bretagne. Ces conseillers sont en charge de juger les litiges entre salariés et employeurs dans le domaine agricole. Dans des assemblées renouvelées très largement au sein des cinq sections, celles de l’agriculture, de l’industrie, du commerce, des activités diverses et de l’encadrement, les nouveaux conseillers prud’homaux, ont prêté serment. Ils sont au nombre de trois conseils des Prud’hommes dans les Côtes d’Armor (Dinan, Guigamp et Saint-Brieuc), trois également en Finistère (Brest, Morlaix et Quimper), deux en Ille-et-Vilaine (Rennes et Saint-Malo) et deux en Morbihan (Lorient et Vannes). 63 conseillers prud’homaux au total y ont été désignés pour juger les litiges agricoles dans leur section. Un travail fait à parité entre les collèges employeurs et salariés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes