Terra 08 septembre 2016 à 08h00 | Par Claire Le Clève

Maïs : 32 rencontres pour doser la matière sèche

Alors que les ensilages viennent tout juste de démarrer, avec une semaine d'avance en sud Morbihan, BCEL Ouest a anticipé la tenue de ses 32 rencontres matière sèche. La première s'est déroulée jeudi dernier à Berric avant de se poursuivre ailleurs en Morbihan, Côtes d'Armor et Finistère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Trois pieds de maïs représentatifs de la parcelle sont nécessaires. © Terra Les plantes sont analysées après avoir été broyées. © Terra L'appareil de mesure infra-rouge portatif donne instantanément le taux matière sèche de l’échantillon. © Terra

"La plante a desséché sur pied et le grain est arrivé mais on ne sait pas quand récolter. Tout le problème, c'est la conservation du silo", s'interroge Laurent Le Pichon, éleveur laitier installé en Gaec sur la commune voisine de Noyal-Muzillac. Lui, comme une trentaine d'éleveurs, est venu avec neuf pieds de maïs "de trois parcelles différentes", pour en faire doser le taux de matière sèche, "et voir en fonction des résultats quand je dois récolter". Et côté ensilage, sur cette zone méridionale du Morbihan, c'est parti. "On tourne déjà à fond", constate Anthony Rouillé, président de la Cuma La Berricoise qui ensile 650 hectares. Une récolte entamée trois jours plus tôt, dès le 29 août, avec le renfort de l'ensileuse de Bignan, située plus au nord. "On joue sur le décalage de maturité et la complémentarité de nos deux secteurs distincts, et ainsi nous allons tourner à deux machines durant une semaine et bien avancer". Car les analyses parlent. "Suivant les valeurs obtenues et en sachant qu'on gagne ½ à 1 point par jour avec la chaleur, ça nous permet d'établir un calendrier d'interventions chez nos adhérents bien calé sur la maturité de leur maïs".

Pratique : pour plus de renseignements sur les dates et lieux de ces rencontres : www.bcel-ouest.fr

 

 

Des réunions anticipées

Car pas de doute, sur cette zone, les maïs ont une bonne semaine d'avance, ce qui a conduit l'entreprise de conseil à démarrer plus tôt ses 32 rendez-vous qu'elle décline sur sa zone d'intervention depuis cinq ans. "L'objectif de ces rencontres matière sèche que l'on propose à nos adhérents, est de les aider à déterminer la date optimale de récolte du maïs ensilage. On doit arriver à un taux entre 32 et 35 % de matière pour la plante entière", résume Romain Guégan, responsable technique fourrages chez BCEL Ouest. L'enjeu d'une récolte à maturité ad hoc pour la campagne laitière à suivre ? "C'est de garantir une bonne conservation du fourrage pour une ingestion optimale à des valeurs alimentaires elles aussi optimales". Car au bout du compte ce qui est visé, "c'est un maïs ni trop sec, ni trop humide, permettant de produire du lait toute l'année suivante". Et sur ce secteur séchant aux terres légères et aux semis précoces, les températures élevées de la fin août et l'absence d'eau battent, avec un temps d'avance, le rappel des récoltes qui ailleurs, vont s'étager sur la zone de BCEL Ouest jusqu'au 25 octobre.

32 rencontres pour doser la matière sèche du maïs sont programmées par BCEL Ouest, comme ici dans les locaux de la Cuma la Berricoise à Berric (56).
32 rencontres pour doser la matière sèche du maïs sont programmées par BCEL Ouest, comme ici dans les locaux de la Cuma la Berricoise à Berric (56). - © Terra

Mycotoxines

Pour chiffrer le risque de présence de mycotoxines dans les ensilages, BCEL Ouest a mené son enquête. 214 échantillons ont été analysés révélant la présence de la DON (déoxynivalénol), produite par le champignon fusarium, sur la grande majorité des maïs ensilés. Elle est présente dans 8 % des cas à des taux supérieurs au seuil de toxicité des 2 ppm admis. 15 % présentent des taux de 1,5 ppm. Si date de récolte et de semis tout comme les conditions climatiques à la récolte ou encore le précédent cultural n'ont pas d’effet significatif, le travail des sols en a un, important. "Le labour permet d’enterrer les résidus de culture et d’empêcher le développement du fusarium" souligne Romain Guégan.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui