Terra 24 octobre 2015 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Opération communication sur l'origine des viandes

Vendredi 16 octobre, à l'initiative de la FDSEA et des JA d'Ille-et-vilaine, une opération de communication a été menée dans les magasins Carrefour de Cesson Sévigné et Alma. L'occasion de se rendre compte que les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l'origine des produits.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des dégustations qui ont conquis les clients.
Des dégustations qui ont conquis les clients. - © A.M

Carpaccio de noix de gite, viande marinée, petite brochette avec une sauce au vin rouge... Vendredi, le rayon viande de Carrefour de Cesson avait des allures de petit marché. David Cremonesi, jeune éleveur, qui a un projet d'installation en volailles de plein air à Feins, est en pleine discussion avec des consommateurs de la grande surface. Discussion et même explication de texte et pédagogie quand il s'agit de déchiffrer des étiquetages. "En France, nous avons beaucoup de normes et des produits de qualité. Encore faut-il que le consommateur soit au courant", explique David. Et d'ajouter : "on ne demande pas à ce que tous les produits en rayon soient français, mais au moins que le consommateur puisse faire son choix en toute conscience".

Discussion sur l'étiquetage avec des consommateurs.
Discussion sur l'étiquetage avec des consommateurs. - © A.M

Aux côtés de l'éleveur, Bertrand Hallier, professeur au lycée hôtellier de Saint-Méen-le-Grand et auto-entrepreneur, s'occupe de griller la viande de bœuf et de faire déguster les clients. "J'ai senti l'odeur depuis l'autre bout du rayon, ça a l'air drôlement bon... C'est de la viande française ?", demande une cliente. Il n'en faut pas davantage pour lancer la discussion. Et c'est là tout l'intérêt d'une telle animation. Pour David Cremonesi, les premiers échanges montrent que "les gens se disent réceptifs et commencent à regader les étiquettes". En allant plus loin dans les discussions, c'est aussi l'opportunité de parler du maintien de l'emploi local, de qualité, de valorisation.... A l'heure où chacun s'interroge sur le contenu de son assiette, la démarche Viandes de France est la traduction concrète de l'engagement des filières animales françaises, à répondre de façon simple et précise aux attentes des consommateurs sur les conditions de production et l'origine des produits alimentaires. C'est un début, car comme le concède David, "il faudrait aller plus loin, notamment sur la question des produits transformés à base de viande".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui