Terra 11 juin 2015 à 08h00 | Par H.Bonneau

"PAC : 200 euros à gagner grâce aux légumineuses fourragères"

Dans le cadre des 2 % de couplage sur les légumineuses, Olivier Allain interpelle les éleveurs afin qu'une attention particulière soit apportée à la déclaration PAC 2015. "Cette aide nouvelle ne doit pas être négligée".

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Olivier Allain, Président de la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor.
Olivier Allain, Président de la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor. - © H.B

Pourquoi prétendre spécifiquement à l'aide des légumineuses fourragères ?
La Bretagne s'est battue pour avoir un maximum d'aides couplées, et notamment sur les légumineuses fourragères. C'est une première dans l'histoire de la PAC. Globablement, l'élevage du grand Ouest a plutôt été pénalisé dans cette réforme de la PAC. Cette aide aux légumineuses fourragères est vraiment très intéressante pour les éleveurs de la région qui ont peu de prairies permanentes à la différence des zones de montagne. Selon les circonstances, les éleveurs peuvent percevoir, au mieux, une aide de 200 €/ha/an pendant trois ans. Pour cela il faut déclarer dès cette année.

Qui peut prétendre à cette aide couplée ?
Il y a trois conditions à l'obtention de cette aide. L'agriculteur doit avoir 5 UGB au minimum, une nouvelle implantation de prairie et la facture d'une semence de légumineuse.

Quel est l'enjeu ?
L'enveloppe dédiée en France atteint la centaine de millions d'euros. C'est une somme très importante. En cochant une seule case, les agriculteurs pourraient bénéficier potentiellement en trois ans de 600 €/ha au final. Une somme qui correspond à l'ambition du gouvernement qui souhaite développer l'agroécologie et assurer l'autonomie fourragère sur les exploitations.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui