Terra 14 avril 2016 à 08h00 | Par Chantal Pape

Partir à l'étranger pour découvrir d'autres façons de produire

Le programme européen Erasmus + veut encourager la mobilité professionnelle. Pour la seconde année consécutive, l'école d'agriculture du Nivot en a profité pour permettre à une vingtaine de ses élèves de partir un mois en Suède, en Belgique, au Luxembourg ou au Royaume-Uni, où ils ont découvert d'autres façons de faire en lait, porc ou travaux forestiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après un mois de stage en Suède, au Luxembourg, en Belgique ou au Royaume-Uni, c'est sur scène et devant professeurs, parents et autres élèves, que les jeunes de Bac Pro ou STAV du Nivot effectuent leur restitution.
Après un mois de stage en Suède, au Luxembourg, en Belgique ou au Royaume-Uni, c'est sur scène et devant professeurs, parents et autres élèves, que les jeunes de Bac Pro ou STAV du Nivot effectuent leur restitution. - © Chantal Pape

 

"J'ai eu la chance de partager la vie d'une famille pendant trois semaines". Antonine a encore des étoiles plein les yeux quand elle parle de son séjour en Suède, en février dernier. Elève en Première STAV au lycée du Nivot, elle a profité du programme Erasmus + pour élargir son horizon et mettre un premier pied dans le monde professionnel, en effectuant un stage sur une exploitation laitière. "Finalement, ce n'est pas très différent d'ici, hormis des hivers plus longs et plus rigoureux".

 

Des échanges fructueux

 

D'autres élèves ont a pris la direction du Luxembourg. Scolarisés en Bac pro forêt, Gaspard, Victor et Erwan ont été hébergés dans un lycée forestier. Durant leur stage, ils ont pu comparer les techniques d'abattage, et découvert "un autre type de gestion forestière". Nolwenn, elle, a étudié la méthanisation. "A l'avenir, le gaz sera injecté directement dans le réseau". Et Thomas a travaillé en élevage de porcs. "Ca m'a permis de découvrir un autre pays, de nouvelles façons de faire. Et j'ai pu beaucoup échanger avec mon maître de stage".

 

Un mois à l'étranger

 

Voilà deux ans que le lycée du Nivot offre la possibilité à ses élèves de partir un mois à l'étranger. "Au début, il a fallu tout construire, se souvient Cathy Guillou, professeur dans l'établissement. Nouer des contacts avec d'autres lycées et faire des échanges". Pour le moment, les élèves peuvent choisir entre la Suède, la Belgique, le Luxembourg ou le Royaume-Uni. "L'an passé, seuls les Bac pro ont pu profiter de ce programme Erasmus +. Cette année, nous l'avons aussi ouvert au Bac STAV". Et les candidats se bousculent au portillon, obligeant les professeurs à fixer des critères de sélection.

 

Grandir

 

Conclu pour deux ans, le programme Erasmus + parvient à son terme. "Nous avons déjà renouvelé notre candidature, indique Hélène Lollier, l'une de chevilles ouvrières du projet. Ces séjours permettent à nos élèves de s'ouvrir culturellement et professionnellement. Ils les font grandir, devenir plus autonomes".

Pour les Bac Pro, ils peuvent même être une option à l'examen. Et la restitution, sur scène devant jeunes, professeurs et parents, est loin d'être évidente pour la plupart des élèves, comme pour cette jeune fille qui, notes à la main, avoue à sa voisine n'avoir "qu'une envie, c'est de partir en courant". Mais l'épreuve est encore plus compliquée pour Paul et Romain : après un séjour au Royaume-Uni, c'est en anglais qu'ils doivent s'exprimer...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui