Terra 27 septembre 2013 à 13h49 | Par Claire le Clève

Plate-forme variétale bio à Auray : un catalogue à ciel ouvert

Spécialiste des semences biologiques, l'obtenteur Vitalis a proposé, jeudi dernier à Auray (56), des portes ouvertes à la station expérimentale et horticole des chambres d'agriculture de Bretagne. Un catalogue à ciel ouvert pour découvrir, en condition, 60 variétés qui demain seront sur les marchés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un catalogue à ciel ouvert des variétés de la firme Vitalis présenté à la station horticole et expérimentale  de Bretagne sud à Auray.
Un catalogue à ciel ouvert des variétés de la firme Vitalis présenté à la station horticole et expérimentale de Bretagne sud à Auray. - © Terra

A deux pas des essais menés par les chambres d'agriculture à la station  horticole et expérimentale de Bretagne sud, grimpent vers le ciel mini concombres piquants et lisses,  poivrons coniques oranges ou carrés, violet, lilas et blancs tandis qu'en  plein champ, 6 variétés de batavia en tutoient 4 de laitue, 5 de feuilles de chêne, de romaine et de chicorée. Plus loin, musque de Provence et butternut rivalisent de couleurs et de formes  avec potimarron et courge grise. D'ici un à deux ans, ces 9 espèces et 60 variétés, sur les  150 du catalogue de Vitalis, premier semencier biologique* en France,  auront conquis les marchés et leurs maraîchers bio ou conventionnels. Plus de 100 professionnels se sont pressés à Auray pour découvrir de visu un catalogue variétal qui l'an passé avait  mûri sous climat du Lot et Garonne avant de s'épanouir l'an prochain sur des terres provençales.

 

Se dÈmarquer
sur les marchÈs

"Les maraîchers peuvent ainsi échanger en direct et constater sur pied et dans les conditions climatiques de leur secteur, la manière dont évoluent et se comportent nos variétés", notent Hervé Peden et Céline Sabathier, technico-commerciaux. L'occasion également de croquer une tomate, repartir avec une courge ou une salade pour en découvrir le goût. "L'aspect et le goût sont essentiels aujourd'hui pour se démarquer sur un marché", insistent-ils. Car l'attente des producteurs s'exprime tant en matière de gamme, que de goût, de précocité et de rusticité. Des qualités recherchées à laquelle s'ajoute "la résistance aux maladies avec de la fiabilité. La salade peut être victime par exemple de 31 souches différentes de Bremia. Pour les producteurs, il est essentiel d'avoir une résistance la plus complète". La découverte d'un catalogue 100 % bio, "qui répond aussi à la demande des producteurs d'un point de vue technique. C'est le rôle des chambres de les épauler. Et puis ce sont des variétés avec lesquelles nous travaillons. C'est aussi le moyen de donner de la visibilité aux essais que nous menons", apprécie Maet Le lan, responsable de la station.

 

 

* Vitalis est une filiale du Hollandais Enza Zaden.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui