Terra 27 juin 2014 à 08h00 | Par Hélène Bonneau et Lucie De Castro

Porc Armor Evolution mise sur la segmentation

L'assemblée générale du groupement a mis en évidence les difficultés de trésorerie des éleveurs mais aussi une stratégie payante de recherche de débouchés adaptés et rémunérateurs des productions des adhérents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Bellaird, président de Porc Armor Evolution, André Bloc'h, directeur général et Serge Vallais, vice président ont présenté les chiffres 2013 du groupement. Porc Armor Evolution reste compétitif en 2013 avec 1 761 449 porcs commercialisés en 2013  -soit 2,57 % d'augmentation par rapport à 2012- dans un contexte de baisse globale de la production.
Michel Bellaird, président de Porc Armor Evolution, André Bloc'h, directeur général et Serge Vallais, vice président ont présenté les chiffres 2013 du groupement. Porc Armor Evolution reste compétitif en 2013 avec 1 761 449 porcs commercialisés en 2013 -soit 2,57 % d'augmentation par rapport à 2012- dans un contexte de baisse globale de la production. - © Terra

"2013 a été une nouvelle année compliquée pour les éleveurs", commente Michel Bellaird, président du groupement Porc Armor Evolution. Et d'expliquer : "le prix élevé des matières premières n'a pas permis aux éleveurs de générer de la trésorerie.

Le pic de janvier 2013 a même vu l'aliment s'envoler à des sommets (320 euros/t) alors que le prix du porc s'est simplement amélioré d'un centime. Cette situation permet tout juste d'équilibrer les comptes". Des chiffres que l'on retrouve dans l'évaluation de la marge nette par kilo de carcasses. En effet, entre avril 2013 et avril 2014, la moyenne annuelle de la marge nette des éleveurs reste dix mois dans le rouge.

Segmenter pour valoriser

Malgré ces conditions difficiles dans les exploitations, la coopérative affiche une progression de + 2,57 % par rapport à 2012 dans un marché qui perdait 2,6 % de production sur la zone Unipor soit une performance commerciale de +5 % par rapport au marché. En 2012, la fusion de Porc Armor avec Cofiporc a permis au groupement de s'étendre sur le Grand Ouest depuis Le Mans jusqu’au Conquet. Une zone regroupant une quinzaine de département qui permet d'avoir un panel important de porcs : porc PQA, conformé, mi-lourds, lourd,... Le président précise que l'objectif est également d'être présent sur la fabrication du prix de base.

Porc Armor Evolution est le seul groupement à avoir un système mutualiste de "soutien collectif et solidaire" au marché du porc breton. 257 000 porcs ont été vendus au cadran en 2013. Porc Armor Evolution s'engage également au côté du nouveau logo "VPF" (Viande de porc française).

Son graphisme se veut être plus explicite que l’ancien et permet ainsi d’identifier d’un seul coup d’œil les informations recherchées par les clients. En résumé, les mots d'ordre du groupement sont : débouché et ségmentation. Cependant, le président estime "qu'il faut continuer d'investir et de s'adapter pour rester dans le métier".

En chiffres

294 naisseurs engraisseurs

177 post sevreurs engraisseurs

14 multiplicateurs

126 engraisseurs

14 naisseurs

23 naissages associatifs

1 761 449 porcs charcutiers commercialisés

278 millions d'euros de chiffre d'affaires

La coopérative compte aujourd'hui 648 adhérents, dont 50 nouveaux adhérents.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui