Terra 24 juillet 2015 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Quatre bassins versants en contentieux : enfin la sortie !

Les agriculteurs des bassins versants de l’Arguenon, du Gouessant, du Guindy et de l’Urne voient enfin leurs contraintes réglementaires levées. Un retour à des conditions de travail plus acceptables pour 950 exploitations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Carte des bassins versants reconnus conformes en Côtes d'Armor.
Carte des bassins versants reconnus conformes en Côtes d'Armor. - © CA22

La décision de sortie des bassins versants en contentieux était attendue depuis longtemps dans le département. Evoquée par des élus agricoles en début d'année, on n'osait trop y croire. Depuis la semaine dernière, c'est chose faite. Le directeur général environnement de la commission européenne, Monsieur Falkenberg, a, par courrier en date du 13 juillet 2015, annoncé qu’il n’était plus nécessaire de maintenir le plan d’action de 2007 sur les cinq bassins versants bretons désormais conformes et que"les contraintes pesant sur eux peuvent être levées puisque l’objectif poursuivi est atteint". En Côtes d'Armor, cela concerne les exploitations agricoles présentes dans les bassins versants alimentant les prises d’eau de l’Arguenon, du Gouessant, du Guindy et de l’Urne.
Les concentrations en nitrates dans les eaux de ces captages destinées à la consommation humaine y sont restées inférieures à 50 mg/l, seuil fixé par l'Union européenne, "depuis au moins trois ans consécutifs avec une tendance continue à la baisse", rappelle un communiqué de la préfecture de région.

Une reconnaissance des efforts
"Enfin !" s'est exclamé le président de la chambre d'agriculture des Côtes d'Armor, Olivier Allain, qui salue dans un communiqué, le travail des agriculteurs sur les bassins versants et la ténacité des responsables professionnels dans ce dossier. "Cela a permis d’aboutir au retrait de la mise sous cloche trop longtemps subie par ces territoires". Pour beaucoup, cette avancée s'étend au delà des territoires concernés. "C’est l’effort de la Bretagne dans son ensemble qui est reconnu et qui conforte la pertinence de l’action engagée depuis plus de 20 ans", conclut Olivier Allain.

Rester vigilant
De son côté, si la FDSEA reconnaît la victoire de la profession et du syndicalisme, le syndicat appelle à la vigilance. "Trois années sans aides, cela était intenable. Avec la levée de la mesure 140, nous avons obtenu une marge de manoeuvre équivalante à 20-30 unités d'azote", explique Guy Corbel, agriculteur sur la bassin versant de l'Arguenon et administrateur FDSEA. Mais l'agriculteur demeure extrêmement prudent."C'est une chance que l'on nous donne, il faut rester très vigilant en matière de fertilisation. Le bassin versant de l'Arguenon, ainsi que les autres, restent très fragiles. Situés dans un périmètre de captage d'eau, les analyses sont réalisées régulièrement. Et même si nous avons obtenu un feu vert, nous restons sous surveillance !", relativise-t-il. L'hiver 2015-2016 sera sans conteste une première étape.

Ic et Bizien : les professionnels maintiennent la pression

Les professionnels souhaitent ne pas relâcher les efforts pour soutenir les deux bassins versants toujours concernés : l'Ic et le Bizien. "La profession va formuler de nouvelles propositions. Il faut faire évoluer les contraintes dans ces bassins versants. La réglementation appliquée depuis toutes ces années, sans accompagnement économique, est totalement inadaptée. Et puis, on ne peut pas continuer à rajouter de la difficulté aux difficultés actuelles que connaît le secteur agricole", insiste Jean-Jacques René, élu de la chambre d'agriculture, spécialiste du dossier. "On ne laissera pas de côté l'Ic et le Bizien", confirme-t-il.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui