Terra 18 décembre 2014 à 08h00 | Par Claire Le Clève

SDAE, "le syndicat, ce n'est pas que le syndical"

Cotisation à vie, voyage annuel, relance syndicalE, la nouvelle équipe du SDAE, mise en place depuis juin dernier ? nourrit ses idées pour donner une nouvelle dynamique syndicale en développant convivialité et lien avec les actifs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
: Autour du nouveau président du SDAE, Jean Paul Perray de St Dolay, Roger Lucas de Surzur et Jean-Claude Guillemot de Plescop.
: Autour du nouveau président du SDAE, Jean Paul Perray de St Dolay, Roger Lucas de Surzur et Jean-Claude Guillemot de Plescop. - © Claire le Clève

 

 

"Donner un petit coup de jeune", c'est ce à quoi s'applique le syndicat départemental des anciens exploitants du Morbihan avec la nouvelle équipe mise en place cet été. Elle apporte déjà son lot de nouveautés pour 2015. C'est en premier lieu la possibilité d'acquitter "une cotisation à vie lors de sa dernière année d'activité qui serait déductible fiscalement", pointe Jean Paul Perray qui vient de succéder à Albert Le Cornec à la présidence du syndicat. Son montant A été fixé à 420 euros pour un couple et 270 pour une personne seule. "La retraite est un passage où l'on abandonne un peu tout. Cette cotisation, c'est une manière de rester en lien avec l'activité et de continuer à faire du syndicalisme", appuie Jean Claude Guillemot, secrétaire général. Un dispositif qui existe déjà dans le Finistère.

 

Le voyage forme la jeunesse

Pour lutter contre l'érosion des adhérents qui A vu passer le nombre d'adhérents de 2 922 en 2004 à 1 375 en 2013, un plan de relance initié l'an passé va être poursuivi en début d'année sur les cantons du Faouët, la Trinité-Porhoët, Josselin et St Jean Brévelay. La prévention routière ou encore, la sécurité face à l'incendie, la solitude des personnes âgées, l'amélioration de l'habitat, ou les complémentaires santé sont autant de thèmes choisis pour débattre lors des réunions intercantonales de cette fin d'hiver. Une journée de retrouvaille autour de la visite du lac de Guerlédan mis en assec devrait permettre de prouver la convivialité du groupe et démontrer que "le syndicat, ce n'est pas que le syndical, c'est aussi convivial et puis ça doit aider tout le monde, y compris les actifs" pointent les membres de la SDAE attachés à cette dimension, tout comme aux revendications sur l'amélioration des retraites (lire encadré).
Claire Le Clève

 

Des revendications

La nouvelle équipe entend bien porter la défense des retraites agricoles en exigeant les 75 % du régime général. "C'est presque bon pour les hommes avec 840 euros, plus rare chez les femmes malgré la double cotisation", relève Roger Lucas pointant un seuil de pauvreté qui, en France, est évalué à 935 euros. "Ensuite, nous viserons les 85 % mais avec 3,7 retraités pour 1 actif dans le régime agricole contre 0,7 pour 1 dans le régime général, nous devons être vigilants à ne pas pénaliser les actifs" ? insiste Jean-Claude Guillemot. Autre interrogation, celle liée à la CASA, contribution sur les retraites pour financer la perte d'autonomie. "645 millions d'euros ont été collectés depuis 2012, où va cet argent ?", interrogent ces responsables.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui