Terra 17 juin 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Sdage : les éleveurs interpellent leurs élus

Confrontés à des objectifs qu'ils jugent inatteignables, les agriculteurs sont allés à la rencontre de leurs élus pour partager leurs inquiétudes quant au projet de Sdage. A La Martyre, ils ont interpellé Gwenegan Bui, leur député.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après avoir rencontré Françoise Péron, leur conseillère départementale, le 13 juin, à la mairie de La Martyre, les agriculteurs du plateau de Ploudiry ont obtenu un rendez-vous avec Gwenegan Bui, leur député, deux jours plus tard.
Après avoir rencontré Françoise Péron, leur conseillère départementale, le 13 juin, à la mairie de La Martyre, les agriculteurs du plateau de Ploudiry ont obtenu un rendez-vous avec Gwenegan Bui, leur député, deux jours plus tard. - © Chantal Pape

"On en a marre". Producteur de porcs à La Martyre, Patrice Donval a décidé de prendre les grands moyens. Et, après avoir rencontré Françoise Péron, conseillère départementale, c'est à Gwenegan Bui, député, qu'il a fait savoir son désarroi. "Voilà des années qu'on nous demande des efforts. La réglementation change tous les trois mois. A chaque fois, ce sont de nouveaux investissements. On n'en peut plus". Ce qui a déclenché sa colère ? "Le projet de Sdage ! On va fixer des objectifs inatteignables à l'agriculture, qui vont s'assortir de nouvelles contraintes, alors que la qualité de l'eau s'améliore Mais qu'on donne le temps au temps, qu'on laisse les mesures déjà prises produire d'abord leurs effets". "D'autant que le lien entre largage d'azote et algues vertes n'est toujours pas établi", rajoute Christian Buson, le président de l'Institut scientifique et technique de l'environnement.

 

3 voix sur 42

 

Les griefs des agriculteurs sont nombreux. "On ne peut plus supporter cette surenchère réglementaire, estime Denis Sanquer, le président de l'ABVE, l'association des agriculteurs des bassins voisins de l'Elorn. C'est un frein supplémentaire à l'installation, une moindre compétitivité pour nos élevages". "Et ces contraintes se décident sans que nous ne puissions rien décider, renchérit Bernard Pouliquen, le président cantonal de la FDSEA. La Clé, la commission locale de l'eau, compte trois représentants des agriculteurs pour 42 votants !"

De leurs élus, les agriculteurs attendent un réel soutien pour regagner en compétitivité. "Aujourd'hui, les outils de l'agroalimentaire se dégradent. Pourtant, il y a des emplois à la clé", rappelle Bernard Pouliquen. Mais à La Martyre, lundi dernier, ils sont repartis sur leur faim...

 

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui