Terra 02 février 2017 à 08h00 | Par Jean Dubé

Sima, l'agriculture de demain se donne rendez-vous

Il ne se déroule que tous les deux ans, toujours au même moment que le Salon international de l'agriculture de la porte de Versailles. Il est beaucoup moins connu du grand public et, pourtant, toute la planète s'y presse parce qu'il réunit les plus grands opérateurs mondiaux de l'agroéquipement. Le Sima aura lieu du 26 février au 2 mars, Paris Nord Villepinte. Destiné à un public essentielement professionnel, il joue plus que jamais la carte de l'innovation et de l'anticipation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cette année, le Sima pousse encore ses murs et ouvre un hall d'exposition supplémentaire, pour faire face à l'afflux d'exposants, dans un contexte de marché des agroéquipements plutôt déprimé. 240 000 visiteurs attendus, 1 770 exposants dont tous les tractoristes mondiaux parmi lesquels des Chinois jusque là discrets sur la scène internationale, les signes ne trompent pas, si le Sima affiche une telle bonne santé à la veille de cette nouvelle édition, c'est que l'agriculture est un secteur d'avenir et même un enjeu mondial. L'affirmation a bien sûr un écho français, puisque ce salon de l'agroéquipement -le 2e mondial dans ce secteur après Agritechnica à Hanovre en Allemagne- attire une majorité de visiteurs français, agriculteurs pour la plupart. Mais la dimension de l'événement et le fait qu'il soit couplé à l'autre grand rendez-vous parisien de l'agriculture qu'est le SIA de la porte de Versailles lui donne une notoriété internationale unique et vertueuse. Non seulement ces deux rendez-vous ne se concurrencent pas mais ils se nourrissent l'un l'autre au bénéfice des visiteurs, une synergie opportunément renforcée par le fait des navettes gratuites permettent d'aller de l'un à l'autre.

 

 

Être concessionnaire dans 10 ans  ?

Le sujet intéresse tous les professionnels de l'agroéquipement, constructeurs, vendeurs, réparateurs mais aussi acheteurs et utilisateurs de matériels, agriculteurs Eta, Cuma, collectivités, tous concernés par le développement du numérique, des plateformes de vente et de partage des matériels. Cette nouvelle donne modifiera les conditions de service dans les années à venir. Un colloque sera consacré au sujet le lundi 27.

 

L'Afrique très présente

Cette année, l'Afrique sera à l'honneur du Sima, une mise en lumière en lien avec le fait que le salon accueille de plus en plus de visiteurs africains (37 pays représentés au Sima) et qu'ils sont de très importants acheteurs d'équipements agricoles. D'ailleurs, tous les constructeurs observent avec le plus grand intérêt les évolutions de l'agriculture du continent africain. Une conférence internationale sera ainsi consacrée au thème de "la mécanisation agricole en Afrique : quelle stratégie pour avancer ?" à l'occasion du Sima African Summit, le mardi 28 février.

 

Simagena, l'agrobusiness façon élevage

Non le Sima n'est pas seulement un salon du machinisme. D'abord parce que le machinisme sert aussi l'élevage, mais aussi par que le rendez-vous est devenu un haut lieu d'affaires des filières lait et viande bovine à l'occasion duquel se vendent des animaux aux atouts génétiques remarquables. véritable salon dans le salon, le Simagena réunit 200 éleveurs sélectionneurs qui y présentent leurs meilleurs animaux, dans 11 races. 5 ventes aux enchères sont programmées.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui