Terra 08 janvier 2016 à 08h00 | Par Hélène Bonneau

Terres de Jim en Vendée : l'appel aux Bretons !

Les Jeunes agriculteurs de Vendée ont décroché l'organisation de la plus grande fête agricole en plein air d'Europe avec "Terres de Jim" en septembre prochain. Entre logistique et animations, l'heure est à la recherche de partenariats.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Charles Pontoizeau, président du comité d'organisation et agriculteur en polyculture élevage au Fenouiller (85).
Charles Pontoizeau, président du comité d'organisation et agriculteur en polyculture élevage au Fenouiller (85). - © Terra

C'est impatients et organisés que les 50 jeunes agriculteurs vendéens membres du comité d'organisation préparent la fête nationale de l'agriculture, "Terres de Jim", qui se déroulera du 9 au 11 septembre 2016. 100 hectares d'animations au bord de la mer avec un objectif de 100 000 participants : c'est le challenge !

Partenaires : faites-vous connaître !

À plusieurs mois de l'événement, l'heure est à la recherche de partenaires et d'exposants. "Nous ne voulons pas d'une foire-expo mais une vitrine de l'agriculture d'aujourd'hui ! Nous recherchons des exposants en lien direct avec le monde agricole. C'est un choix assumé que nous mènerons jusqu'au bout", assure Charles Pontoizeau, président du comité d'organisation. Et de faire un appel du pied aux exposants et agriculteurs bretons : "nos régions se touchent, nous avons des problématiques communes, nous encourageons les entreprises qui le souhaitent à nous contacter pour réserver un emplacement ou être visible sur la fête", explique Adrien Bonneau, responsable des contacts entreprises pour "Terres de Jim".

Communiquer sur la réalité

Pour cette troisième édition, les JA du canton de Saint-Gilles-Croix-de-Vie proposent "une escale au cœur de nos saveurs". Clin d'œil à leur environnement et au "manger français" en direction du grand public attendu en nombre sur l'événement. Dans ce sens, 100 % des produits consommés sur le site seront français. "Nous le faisions déjà pour la fête départementale, à nous de nous organiser pour rendre cela possible à grande échelle", explique Charles Pontoizeau. "Nous souhaitons communiquer sur la réalité de notre métier, montrer nos pratiques, développer un projet pédagogique avec les écoles volontaires. Voilà notre ambition", précise le président.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui