Terra 28 mai 2015 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Trois syndicats de race organisent une vente "haut de gamme"

Une vente aux enchères inter-race avec 7 animaux se déroulera vendredi 29 mai à Terralies (Saint-Brieuc). Une vente de prestige destinée à promouvoir la production et les métiers en viande bovine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs en charge de l'organisation de la vente : Olivier Le Moign, éleveur en race charolaise, Michel Gapaillard, éleveur en race charolaise,  Alain Mottais et son épouse Maria, pour la race Blonde d'Aquitaine. Absent Sébastien Rolland pour la race Limousine.
Les éleveurs en charge de l'organisation de la vente : Olivier Le Moign, éleveur en race charolaise, Michel Gapaillard, éleveur en race charolaise, Alain Mottais et son épouse Maria, pour la race Blonde d'Aquitaine. Absent Sébastien Rolland pour la race Limousine. - © terra

L'événement est unique pour être décrit. Une vente aux enchères inter-race d'animaux d'exception se déroulera le vendredi 29 mai au salon de l'agriculture Terralies à Saint-Brieuc. Trois syndicats se sont regroupés pour unir leur force : Limousine, Charolaise et Blonde d'Aquitaine. Un mariage qui s'avère être une première, en tout cas en Côtes d'Armor. "Nous nous croisons chaque  années sur le salon. Cette année, nous avons souhaité fédérer nos moyens avec le respect de la race. Finalement, il y a une unité qui permet de faire quelque chose", explique Olivier Le Moign, éleveur en race charolaise à Corlay.


Mariage à trois

Initiée à Terralies en 2014 par la race Limousine, l'idée a été reprise, travaillée et prolongée. "Les animaux retenus doivent tirer la qualité vers le haut. Les acheteurs qui seront présents cherchent du haut de gamme, des morceaux nobles avec un maximum de rendement", explique Alain Mottais, éleveur à Lantic en race Blonde d'Aquitaine. La vente est ouverte aux artisans bouchers, GMS et abattoirs. Sept animaux seront présentés : 3 en race Limousine, 3 en race Blonde d'Aquitaine et une en race Charolaise. L'acheteur qui remportera un des spécimens recevra un trophée, "qu'il pourra ensuite exposer. Tout le monde sera gagnant", assure l'éleveur. Le prix de départ de la vente aux enchères est fixé à 6 €/kg de carcasse. Quant à l'animation, volontairement les éleveurs ont opté pour une personne "neutre". Thierry Offredo, technicien à la chambre d'agriculture, animera la vente qui se déroulera le vendredi 29 mai de 17 h à 18 h en présence du public mais avec un espace réservé aux organisateurs, acheteurs et vendeurs.

Une vente encadrée, concertée

Les trois syndicats de race ont planché pour établir les règles de cette vente sans léser les uns et les autres. "Il y a eu concertation pendant une demi-journée pour essayer d'aménager un réglement sans léser quiconque", détaille Michel Gapaillard, éleveur en race charolaise à Ploufragan. Un réglement a permis la sélection rigoureuse des animaux. "L'idée est de retenir des animaux de races pures, dont l'élevage est présent en concours départemental ou en exposition à Terralies", explique Alain Mottais. Les animaux – génisses et vaches de moins de 9 ans - doivent répondre aux critères du Label et être classés au minimum U=. C'est une commission d'éleveurs qui a suppervisé le choix des animaux dans chacune des races. Quant au nombre d'animaux présentés, certains souligneront le petit nombre, le manque d'animaux en race charolaise ou le contexte difficile. Pour réponse, les éleveurs expliquent qu'ils ont privilégié la qualité à la quantité dans chacune des races. La vente est bien une vente "prestige", une action de communication pour la promotion de la viande bovine.

En pratique

La vente se déroulera vendredi 29 mai de 17 h à 18 h en présence du public à Terralies, Parc des Expositons à Saint-Brieuc, Hall 3.

 



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui