Terra 10 août 2017 à 08h00 | Par Agra

Œufs contaminés au fipronil : les Pays-Bas abattent, la Belgique promet la "transparence"

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Union européenne

Le 20 juillet dernier, les autorités belges ont informé la Commission européenne que des taux élevés de fipronil avaient été mis en évidence dans des œufs (conventionnels et bio), en lien avec l'utilisation d'un antiparasitaire falsifié. L'antiparasitaire contenait du fipronil, un insecticide destiné à lutter contre le pou rouge jugé "modérément toxique" pour la santé humaine par l’Organisation mondiale de la santé.

Les plus touchés sont les éleveurs néerlandais qui pour certains ont commencé à détruire leur cheptel. Un à plusieurs millions de poules pondeuses pourraient être abattues si les éleveurs estiment qu'il n'est plus rentable de les maintenir en vie, faute de débouchés, a prévenu l'organisation agricole néerlandaise le 6 août. Le gouvernement de La Haye a promis un plan d'aide d'urgence alors que le secteur estime déjà les pertes à "plusieurs millions d'euros". Aux Pays-Bas comme en Belgique, des enquêtes pénales sont en cours sur l'utilisation frauduleuse du fipronil. Dans le collimateur des enquêteurs, la société néerlandaise spécialisée dans la désinfection d'élevages ChickFriend, et son fournisseur belge Poultry-Vision.

En Belgique, 57 exploitations sont également suspectées d'être contaminées, soit un quart des 210 élevages de poules pondeuses du pays. L'Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) a reconnu qu'elle avait connaissance depuis juin d'un "problème de fipronil dans le secteur avicole", mais elle n'en a informé les pays voisins que le 20 juillet. Le ministre de l'Agriculture belge a commandé un "rapport circonstancié" à l'Afscaa et promis de "faire la transparence la plus complète".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui