Terra 09 novembre 2017 à 08h00 | Par Chantal Pape

Un relais médiation pour aider les associés à surmonter mésentente et conflits

Il existe déjà en Morbihan depuis 2003. Avec la régionalisation, la chambre d'agriculture veut piocher les bonnes idées dans les autres départements. Et elle s'apprête à monter un relais médiation dans le Finistère, afin d'aider les associés à surmonter leurs difficultés relationnelles, avant qu'elles ne s'enveniment.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Louis Kersulec et Pierre Tassé, deux des  chevilles ouvrières du relais médiation 56
De gauche à droite : Louis Kersulec et Pierre Tassé, deux des chevilles ouvrières du relais médiation 56 - © Chantal Pape

Se distinguant de la conciliation, l'expertise ou le procès, la médiation est "un moyen de trouver par soi-même et avec l'aide d'un tiers une issue à un conflit". Dans le Morbihan, si les médiateurs intervenaient depuis longtemps déjà sur le terrain, le relais médiation a été lancé en 2003. "Il a permis de clarifier les choses", apprécie Pierre Tassé, l'une des chevilles ouvrières de l'association. Première règle : les médiateurs cantonnent leur activité aux relations entre associés au sein des sociétés agricoles. "Et nous servons juste à renouer le dialogue, quand il est rompu ou difficile, précise Louis Kersulec. Pas question de prendre parti pour l'un ou pour l'autre. "Nous sommes là pour permettre à chacun d'exprimer ses besoins, ses attentes". Ni d'apporter des solutions. "Nous ne sommes pas des experts".

 

Un réel besoin

 

S'appuyant sur l'expérience morbihannaise, la chambre d'agriculture du Finistère s'apprête à lancer à son tour un relais médiation. "Il y a un réel besoin", affirme Bernard Simon, élu à la chambre d'agriculture et président de la MSA d'Armorique. En agriculture, les sociétés sont de plus en plus nombreuses. Et des relations détériorées entre associés peuvent être lourdes de conséquences, y compris sur le fonctionnement et la viabilité de l'exploitation. "Et, en commission agriculteurs en difficultés, nous voyons des dossiers pour lesquels des solutions techniques existent mais qui ne peuvent être mises en oeuvre faute d'échanges et d'accord entre associés".

Pour éviter d'en arriver là, les futurs associés sont sensibilisés aux relations humaines au moment de l'installation. "Nous leur proposons une formation, indique Isabelle Salomon, élue à la chambre d'agriculture. Mais nous ne pouvons pas les obliger à la suivre". "Et ce qui parait évident aujourd'hui peut devenir source de conflit demain", rajoute Louis Kersulec, qui insiste sur l'importance d'un "vrai" règlement intérieur, "mûrement réfléchi entre associés, pas juste copié-collé".

Le relais morbihannais peut compter sur 13 médiateurs, un chiffre que voudrait bien atteindre le Finistère. "Des hommes et des femmes, car nous intervenons toujours en binôme", indique Pierre Tassé. Formés, ils s'engagent à la confidentialité mais aussi à la neutralité, l'impartialité, l'empathie et l'écoute active. "En près de 15 ans, nous avons mené 70 médiations".

 

Avec l'appui des partenaires

 

Comme dans le Morbihan, le Finistère veut fédérer autour de son projet tous les partenaires de l'agriculture : banques, centres comptables, coopératives, groupements de producteurs, services de remplacement, FDCuma, BCEL Ouest, Groupama... Et une première réunion a été organisée le 7 novembre dernier. "Votre rôle ne sera pas d'alerter le relais médiation, prévient Bernard Simon. Mais d'informer les associés quand vous sentez pointer des tensions au sein des sociétés". Car pour être efficace, une médiation doit être voulue par l'ensemble des associés, "ce qui peut prendre du temps, reconnaît Louis Kersulec. C'est aussi l'une des tâches de l'animatrice du relais".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui