Terra 22 octobre 2015 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Une Cuma ensilage créée sur le secteur de Hénon

Une Cuma ensilage a vu le jour sur le secteur de Hénon. Après plusieurs dizaines d'années de partage d'ensileuse en copropriété, le groupe a changé de statut et embauché un salarié pour la saison.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après de longues discussions, les adhérents de la nouvelle Cuma ont fait le choix d'acheter une ensileuse neuve de marque New Holland.
Après de longues discussions, les adhérents de la nouvelle Cuma ont fait le choix d'acheter une ensileuse neuve de marque New Holland. - © FDCuma22

Depuis les années 90, il existe sur la commune de Hénon un groupe d'une douzaine d'agriculteurs qui partagent une ensileuse d'occasion. "Déjà du temps de mes parents la machine tournait. Nous sommes au moins à la 6ème ensileuse. Elle était logée dans un hangar loué. Deux copropriétaires, toujours les mêmes, la faisaient tourner", explique Anthony Tardivel. Tous apprécient la souplesse de l'organisation. Juste avant la période d'ensilage, le planning est réalisé la dernière semaine de septembre chez un des copropriétaires. "Il y a des points de la commune plus ou moins précoces. On discute, on négocie, on s'arrange, il y a toujours eu une bonne entente", partage Anthony Tardivel. Depuis 10 ans, le périmètre s'est étendu à 5 communes : Hénon, Ploeuc-sur-Lié, Plémy, Quessoy, Plédran. Mais voilà, l'immatriculation de la machine et le surcroît de travail sur les exploitations ont conduit le groupe à changer les habitudes et évoluer vers un statut "Cuma". "Nous voulions repartir mais avec un chauffeur car il y a du boulot dans les fermes. Avoir un chauffeur est plus facile", décrit le président de la nouvelle Cuma "des 5 communes", créée courant 2015 entre 14 adhérents pour une superficie totale de 425 ha.
Une ensileuse de marque New Holland
Septembre 2015, une ensileuse neuve, 8 rangs, de 600 chevaux est réceptionnée, de marque New Holland. Le choix de la marque et son passif ont donné lieu à de longues discussions. Un consensus a finalement été trouvé au sein du groupe. "Nous voulions un projet dont le coût est raisonnable. New Holland a su se placer", poursuit le président de la Cuma. Le coût pour l'adhérent, tout compris, est annoncé autour de 130-135 €/ha pour la campagne en cours. Le délai de remboursement est de 7 ans. Auparavant, avec une ensileuse d'occasion, le coût moyen à l'hectare s'élevait à 110-115 €. Le groupe a également réalisé un appel d'offres pour le gasoil afin de couvrir la saison à un prix garanti, de surcroît intéressant."Nous n'avons pas de cuve, cela permet de stocker le fuel chez le fournisseur. Et puis le plein est réalisé directement sur le chantier. Il n'y a pas d'aller-retour pour remplir le réservoir", signale Julien Verdes, trésorier de la Cuma. 
Une souplesse de travail
L'ensileuse, l
ogée chez un des adhérents, est conduite par une jeune recrue, Maxime Rault, âgé de 22 ans. Le jeune homme présent jusqu'à la fin de la saison est en charge de la conduite et de l'entretien de la machine. Quant à la souplesse, c'est aussi l'heure du début de chantier."Les chantiers débutent à 7h30. Etre en Cuma nous laisse une certaine souplesse dans l'organisation du travail", remarque Julien Verdes.

Un cadre légal stable

Pas de statut, ni de reconnaissance juridique. Posséder une machine en copropriété limite les possibilités d'évolution : impossible d'immatriculer une machine neuve et d'embaucher un salarié au titre du groupe. "Il y a un blocage, à moins qu'un adhérent à titre individuel passe un contrat de travail ou immatricule l'ensileuse", indique Sonia Lebras de la FdCuma, en charge du dossier. Auparavant chacun des coproriétaires réalisait son prêt sur une partie de la machine.
Avec le passage en Cuma, le cadre légale est clarifié tout en conservant le service et la souplesse du planning, chers aux 14 adhérents. Contrat de travail et comptabilité sont assurés par la fédération des Cuma.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui