Terra 21 avril 2017 à 08h00 | Par Jacques Charlery, GIE Elevages de Bretagne Comité régional bâtiment

Zeus ! Ne montez pas sur les toitures !

La tempête Zeus survenue récemment en Bretagne a provoqué de nombreuses dégradations de toiture et notamment de bâtiments agricoles. Déjà au moins deux personnes ont été victimes d’accident en voulant réparer elles-même les toitures suite à cette tempête. Chercher à intervenir soi-même reste très risqué, il est préférable de faire appel à des professionnels.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En France, 51% des accidents dans les exploitations agricoles ont lieu lors de montage, construction et réparation de charpentes et des toitures.
En France, 51% des accidents dans les exploitations agricoles ont lieu lors de montage, construction et réparation de charpentes et des toitures. - © Terra

Les MSA de Bretagne et le comité régional bâtiment du GIE Elevages de Bretagne ont réalisé une fiche technique pour rappeler les règles utiles et ont repris ici une petite synthèse de ces conseils.

51 % des accidents en exploitations

En France, 51 % des accidents dans les exploitations agricoles ont lieu lors de montage, construction et réparation de charpentes et des toitures. En Bretagne, ces interventions ont donné lieu à 115 accidents en trois ans (source MSA) , avec une durée moyenne d’arrêt de travail de 110 jours, et 8 décès. La règle pour toute intervention de rénovation, d'extension ou de construction est de faire appel à une entreprise spécialisée et équipée et, en premier, le charpentier qui a construit le bâtiment. S’il est disponible et disposé à intervenir, il est préférable en priorité de faire revenir le constructeur du bâtiment.

Solliciter des professionnels

À défaut de pouvoir faire appel au constructeur du bâtiment, on peut s’adresser à une entreprise, agréée charte qualité bâtiments bovins par le GIE Elevages de Bretagne. Il est possible de trouver la liste des constructeurs sur internet
(www-gie-elevages-bretagne.fr ou bien par téléphone 02 23 48 29 00).

S’il n’y a pas d’autre solution et que vous êtes contraint d’intervenir vous-même, prenez conseil auprès d’un professionnel, auprès de la MSA ou auprès du comité régional bâtiment du GIE Elevages de Bretagne.

Pour intervenir, suivez les conseils de prévention présentés ci-après :

- Je prépare le chantier en dégageant l’accès au bâtiment et en éloignant tout équipement ou matériel qui pourrait causer une gêne, un danger ou des blessures lors de l’intervention.

- Je n’interviens jamais seul. La deuxième personne aide et peut porter assistance en cas de besoin (L’espérance de vie d’une personne suspendue dans le vide avec un harnais est de 15 à 30 minutes).

- Je ne prends jamais appui directement sur les plaques de couverture, que ce soit pour la pose des équipements d’intervention (échelle …) ou pour circuler.

Je respecte la même procédure que celle décrite lors d’une intervention par une entreprise en utilisant tous les moyens de protection : collective en premier lieu (ligne de vie temporaire, nacelle, échafaudages, garde corps, chemins de toiture, kit d’intervention "Sécuriplac"…) et individuelle ensuite (harnais de sécurité,…).

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui