Terra 16 mars 2007 à 00h00 | Par C. Le Clève

Journée Jeunes agricultrices - 20 Bougies pour le BP

Depuis 20 ans, le BP agricultrice a permis à 280 femmes de se qualifier en agriculture à temps choisi. 9 d’entre elles ont reçu leur diplôme à l’issue de la journée des jeunes agricultrices, mardi dernier à Vannes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A l’occasion de la journées des jeunes agricultrices, neuf d’entre elles ont reçu le leur Brevet Professionnel.
A l’occasion de la journées des jeunes agricultrices, neuf d’entre elles ont reçu le leur Brevet Professionnel. - © TERRA

Il a 20 ans ce Brevet Professionnel. Et il a permis a plus d’une de faire son chemin en agriculture. Et sans lui, bien des projets seraient tombés à l’eau et bien des femmes auraient manqué la marche de l’installation. Diplômée voilà 10 ans, Nicole Le Peih, co-présidente de l’UDGVA, ne tarit pas d’éloge pour ce parcours entrepris après d’autres études et une autre expérience professionnelle. Grâce à lui « j’ai pu m’installer en m’associant sur un élevage de volailles de plein air et de vaches allaitantes à Baud ». Une remarque partagée par Marie Hélène Goudy, représentante de la première génération de Morbihannaises à l’avoir passé. Depuis, vingt années se sont écoulées mais la pertinence de ce parcours de formation a été défendue de haute lutte dans le Morbihan quand il a cessé partout ailleurs en Bretagne où il est abandonné. Alors archaïque ce diplôme ? « Certainement pas, il est d’autant plus d’actualité que sa formule est adaptée, c’est ce qui ressort de l’enquête que nous avons menée » poursuit elle en soulignant l’appui des conseillères de la Chambre d’agriculture tout au long du processus. « Ici, les moyens ont été mis ».

Le BP plaide pour le métier
Grâce à ce brevet professionnel, les femmes disent à 48 % avoir pris de nouvelles responsabilités sur l’exploitation et tant en matière d’élevage que de gestion-secrétariat, leurs tâches en ont été modifiées. Une formule adaptée, qui mène, pour 70 % des femmes qui l’ont passé, à l’installation contre 54 % voilà 10 ans, avec la possibilité de conforter l’exploitation. Un BP vécu pour beaucoup comme une porte de compréhension vers l’agriculture et ses techniques. Un passage d’autant plus nécessaire que cette population de femmes est de plus en plus originaire d’un milieu extérieur à l’agriculture (38,8 %). Formées, diplômées, ayant travaillé également à l’extérieur (81 %), leurs motivations et leurs attentes ont également évolué. L’enquête réalisée auprès 116 femmes agricultrices de moins de 40 ans, chef d’exploitation pour 61 % d’entre elles, le montre.

Etre bien dans son métier
Installées en agriculture à parts égales pour la qualité de vie (25,4 %) le goût du métier (23,6 %) et les droits à produire supplémentaires (20,7 %), « elles se disent bien dans leur métier même si elles disent souffrir de l’isolement pour le tiers d’entre elles » note Sophie Rahamefy, animatrice. Isolement que beaucoup d’entre elles réussissent à rompre en s’impliquant sur leur territoire et prenant des responsabilités. La formation que 43 % d’entre elles réclame pourrait les y aider. Mais encore faut il lever les freins que sont le manque de temps pour 68 %, les enfants (59,1 %) et un monde agricole resté machiste (53,2 %). La faible représentation des femmes au sein des organisations professionnelles l’atteste. Reste que responsabilité et pouvoir ne se donnent pas, ils se prennent. Autant de thématiques dont il sera question à l’occasion du prochain congrès départemental des femmes en agriculture le 13 novembre prochain à Vannes.


Au premier plan Marie Hélène Goudy a fait partie de la première promotion de femmes morbihannaises recevant leur BP. Nicole Le Peih présidente de l’union des GVA a engagé voilà 10 ans la même démarche pour s’installer.
Au premier plan Marie Hélène Goudy a fait partie de la première promotion de femmes morbihannaises recevant leur BP. Nicole Le Peih présidente de l’union des GVA a engagé voilà 10 ans la même démarche pour s’installer. - © TERRA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui