Terra 14 novembre 2014 à 08h00 | Par Pascaline Leygnac

Les agricultrices sur tous les fronts !

Reconnaissance de tous les actifs (et notamment des agricultrices !), transparence dans les sociétés, défense du "consommer français", communication sur le métier, formations à la sécurité, à l’aménagement des cours de ferme, remplacement, actions de solidarité pour des associations, journées de détente... Le 6 novembre, le tour de table des membres des sections régionales des agricultrices de Bretagne et des Pays de la Loire a témoigné de la variété des actions menées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les membres des sections agricultrices FRSEA de Bretagne et des Pays de la Loire se sont réunies le 6 novembre à Rennes.
Les membres des sections agricultrices FRSEA de Bretagne et des Pays de la Loire se sont réunies le 6 novembre à Rennes. - © Terra

L'objectif de la rencontre était double : échanger sur leurs travaux respectifs et envisager un projet commun. Une évidence s’impose : le Space, ce salon professionnel international où, naturellement, les deux régions se côtoient. "Nous devons y être actives et plus visibles" affirme Agnès Kerbrat, présidente de la section régionale agricultrices, qui déplore le manque de visibilité des agricultrices dans certains outils de communication.

EARL ou Gaec ?

Concernant le dossier de la transparence dans les société, Anne Jais-Nielsen, animatrice de Gaec et sociétés a répondu aux interrogations des agricultrices, notamment sur les questions récurrentes depuis la fin de l’année dernière : "peut-on transformer notre EARL (ou autre société) en Gaec ? Doit-on le faire ?". L’animatrice, a clarifié les choses. Premier point, chacun peut aujourd’hui regarder s’il est possible de transformer sa société en Gaec. Même si les circuits d’agrément des Gaec ont évolué (avec un examen par une section spécialisée de la CDOA puis décision préfectorale), les critères d’agrément eux ne changent pas. Second point, il est encore aujourd’hui trop tôt pour savoir s'il sera effectivement intéressant de transformer une EARL en Gaec, trop d’incertitudes demeurent, "On attend le décret et si possible la circulaire" qui devront préciser notamment les conditions d’appréciation du "renforcement de l’exploitation" et d’application de la "clause de non contournement". Pour rappel, la transparence s’appliquera notamment dans le cadre du paiement redistributif, de l’ICHN, des soutiens couplés, de seuils et plafonds et pour les autres soutiens au développement rural qui le précisent.

Urgence !

Quoiqu’il en soit, pour bénéficier de la transparence dès 2015, le Gaec devra être reconnu avant le 15 mai. Attention donc aux délais de traitement des dossiers ! "Il faut se tenir prêt mais nous n’excluons pas de nouvelles mobilisations si le décret ne sort pas très rapidement !", affirme pour sa part Jacqueline Cottier, présidente de la section régionale agricultrices des Pays de la Loire, de la CNA (Commission nationale des agri- cultrices) et membre de Gaec et Sociétés. Pour terminer, les agricultrices se sont donné rendez-vous à la journée des présidentes des commissions départementales des agricultrices, à la FNSEA, le jeudi 11 décembre. Elles y parleront cette fois environnement avec la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui