Terra 10 avril 2014 à 08h00 | Par Chantal Pape

Favoriser la transmission des exploitations

Dans les 10 années à venir, près d'un chef d'exploitation sur deux partira en retraite. Or, bon an mal an, la Bretagne agricole compte une installation pour trois départs. Pour tenter d'inverser la courbe et favoriser la transmission des exploitations, des PAT, point accueil transmission, vont être mis en place courant 2014.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Laurent Kerlir, André Sergent, Marcel Denieul et Olivier Allain, respectivement présidents  des chambres d'agriculture du Morbihan, Finistère, Ille-et-Vilaine et Côtes d'Armor, Mic © Terra Danielle Even, vice-présidente  de la chambre régionale d'agriculture et Patrice Plet, directeur. © Terra

Avec près de 500 installations aidées par an, la Bretagne fait partie des régions les plus dynamiques de France, juste derrière les Pays de Loire. Mais le constat n'en est pas moins inquiétant : dans le même temps, les MSA enregistrent plus de 1 500 cessations d'activité. En 10 ans, l'âge moyen du chef d'exploitation breton est passé de 43 à 47 ans. Et, dans les 10 ans à venir, près d'un sur deux va partir en retraite.

 

Repérer les cédants

Si les enjeux sont colossaux pour l'agriculture, ils le sont aussi pour l'ensemble du territoire, la production conditionnant l'emploi, l'environnement, l'occupation du sol... Pourtant, les outils d'aide à la transmission existent. "Tous les ans, les chambres d'agriculture organisent des réunions d'information et des journées de formation à l'attention des futurs cédants", détaille Marie-Isabelle Le Bars lors de la session de la chambre régionale d'agriculture, le 4 avril dernier à Trévarez (29). Le RDI, le répertoire départ-installation met en relation cédants et jeunes à la recherche d'une exploitation et débouche, tous les ans, sur une soixantaine d'installations en Bretagne. Et le repérage des cédants se fait via la Dicaa, la Déclaration d'intention de cessation d'activité agricole, expédiée à tous les agriculteurs deux ans avant l'âge légal de la retraite. "Mais ce formulaire est assez mal accueilli, car perçu comme inquisiteur et administratif".

 

Anticiper

Il y a un an, des assises régionales, réunissant organisations agricoles, Etat, conseils régional et généraux, banques... ont planché sur la transmission. Parmi les pistes évoquées, figurait la modification de cette Dicaa. "La transmission doit être largement anticipée, plaide Eric Touzard, élu à la chambre régionale d'agriculture. Il faudrait donc que le questionnaire parvienne au cédant au moins 5 ans avant son départ présumé en retraite". Et pourquoi ne pas créer un véritable statut du cédant, avec incitation fiscale à maintenir son potentiel de production et la qualité de ses outils, une des conditions à remplir pour faciliter la reprise...?

 

Informer

"Sur le modèle des points info installation, que contactent tous les jeunes qui ont un projet, nous allons mettre en place des points accueil transmission dès l'automne, afin que les cédants y trouvent toutes les informations dont ils ont besoin", rajoute Danielle Even, vice-présidente de la chambre régionale d'agriculture.

Et la profession agricole profitera du Space pour proposer à l'ensemble de ses partenaires de s'engager en faveur de la transmission, via la signature d'une charte. Car ce sont les mentalités qu'il faut changer ! "Toute exploitation peut permettre une installation, estime Eric Touzard. A condition d'anticiper suffisamment. D'accepter qu'elle se fasse peut-être dans un système différent. Et de privilégier la valeur économique".

"Trouver de la rentabilité sur nos exploitations est une priorité pour faire venir des jeunes, estime André Sergent, président de la chambre d'agriculture du Finistère. Mais, avec la fin des contingentements, les opportunités sont réelles. Et les perspectives de marché sont bonnes. Ce n'est pas le moment d'arrêter !"

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui