Terra 06 février 2015 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Le poireau, un incontournable en Bretagne

La société Bejo, spécialisée en semences potagères et implantée depuis 1987 à Beaufort-en-Vallée (Maine- et-Loire), organisait le 27 janvier une journée d'information sur le poireau à Saint Marcan (35). Cet événement organisé en partenariat par les sociétés Verhoest et Bejo était l'occasion de concentrer sur une même exploitation la présentation de l'arracheuse Verhoest et des variétés hybrides Bejo, Curling et Keeper.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'arracheuse Verhoest a attiré de nombreux professionnels du légume. © Terra Les poireaux sont récoltés et placés verticalement dans des assiettes © Terra Mise en conditionnement sur l'exploitation. © Terra

La production de poireaux est notamment localisée dans l'Ouest, de la Basse-Normandie, qui accueille un quart des cultures, à la région Centre (10 %) en pas- sant par les Pays de la Loire (15 %). Ce sont ainsi presque 60 % des cultures qui sont localisées sur ces bassins Ouest et Centre-Ouest. Si en Bretagne, avec 370 ha de culture de poireaux pour la cam- pagne 2014-2015, la région accuse une diminution de 12 % sur un an de la surface consacrée à cette culture, le poireau reste parmi les incontournables de notre région. Sur l'exploitation Auvray Guyon, à Saint Marcan, une centaine de per- sonnes est venue apprécier le fonc- tionnement d'une arracheuse, pré- sentée par l'entreprise Verhoest. La machine arrache les poireaux et les met verticalement dans des assiettes (jusqu'à 3) en suivant la rangée automatiquement et contrô- lant la profondeur. La grue, la cour- roie et l'enroulement sont totale- ment utilisables de la cabine, sans la quitter. "Cette technique permet de gagner du temps, d'avoir une durée de conservation supérieure et la machine est compatible avec l'éplucheuse", fait remarquer Marc Verhoest, le directeur de l'entre- prise et concepteur de la machine, présent lors de cette journée de démonstration. Après avoir obser- vés l'arracheuse fonctionner en conditions réelles, les agriculteurs étaient conviés sur l'exploitation Auvray Guyon pour découvrir les nouvelles variétés de poireaux hybrides développés par Bejo : le Curling et le Keeper. Le Curling est une variété adaptée a tous types de sols, c'est un produit d'automne hiver au feuillage vert foncé bleuté. Sa récolte a lieu d'octobre à janvier. Le Keeper est le petit dernier de la marque, dont la commercialisation commence cette année. "La sépa-ration vert - blanc parfaite ainsi que le contraste marqué entre le blanc du fût et le vert foncé des feuilles apportent une présentation opti- male en colis", souligne Yannick Chevray, responsable marketing chez Bejo. Pour cette variété, le poireau non bulbant est facile à nettoyer et la récolte se fait de décembre à mi-avril.

Repli des cultures mais production en hausse

Côté conjoncture, malgré le repli des surfaces, la production est en hausse par rapport à la campagne précédente (163 300 t, soit +2% ). Cette progression des récoltes est liée à l'augmentation du rende- ment pour cette campagne. Même si les principales régions localisées à l'Ouest enregistrent une baisse de la productivité qui atteint 6 % en Basse-Normandie et 13 % en Bretagne, les gains de rendement sur les autres régions permettent de compenser ces réductions de récolte. Les cours, eux, sont relativement bas,"car il y a eu de très bons rendements, un hiver assez doux qui a permis certaines régions de produire plus longtemps et une consommation qui n'a pas été très soutenue", déplore Yannick Chevray. L'autre souci rencontré lors de cette campagne, ce sont les températures très douces de cet hiver qui ont favorisé la sur-matu- ration des poireaux. Selon Agreste, les prix sont en diminution par rapport à la moyenne 2009-2013 et en baisse sur un an depuis le début de campagne. Après un repli au mois de mai, la résistance des cours à la baisse saisonnière pendant l'été 2014 a permis de retrouver des niveaux proches de ceux des années pré- cédentes. Dès la rentrée de septembre, les prix ont fléchi à nouveau et ce n'est qu'à la suite d'une longue période de hausse modérée que les cours en fi n d'année parviennent à retrouver le niveau de 2013. Malgré cette progression, ils demeurent en repli par rapport à la moyenne des cinq dernières années.



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui