Terra 14 juin 2007 à 12h12 | Par E. Le Corre

La Cooperl au mieux de sa forme

Le 1er groupe coopératif en porcs vient de franchir le cap du milliard d'euros de chiffres d'affaires. Et annonce ristournes, investissements et créations d'emplois.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emmanuel Commault, Guy Dartois, président de la Cooperl et Jean-Claude Commault, directeur général. Emmanuel Commault prendra la direction du groupe à la suite de son père (début 2008).
Emmanuel Commault, Guy Dartois, président de la Cooperl et Jean-Claude Commault, directeur général. Emmanuel Commault prendra la direction du groupe à la suite de son père (début 2008). - © TERRA
La Cooperl, basée à Lamballe, affiche une excellente santé. Pour la première fois, son chiffre d'affaires en 2006 dépasse le milliard d'euros, auquel s'ajoute un excellent résultat financier de 14,6 millions.
Jean-Claude Commault, directeur général de la Cooperl, à la tête du groupe jusqu'à la fin de l'année, précise : "40% de ce résultat retourne à nos éleveurs". Chiffre record, lui aussi, le montant de la ristourne s'élève donc à 1,80 € par porc livré et sera redistribué aux 1 230 adhérents(1). De même, chacun des 2 600 salariés bénéficiera d'une somme répartie en part égale, soit un montant de 920 €.
Plusieurs explications à cela. D'abord, un investissement constant, de 150 millions d'euros depuis dix ans ; un circuit bien structuré à l'export (35% du CA) avec notamment des filiales hongroises et anglaises performantes ; des frais financiers peu élevés sont autant d'atouts décrits par Jean-Claude Commault. Mais ce n'est pas tout. L'activité charcutiers en progression de 1,76% (3,3 millions de porcs) s'ajoute à l'augmentation du volume global des tonnages d'aliments, en progression de 3% (1,5 million de tonnes) dans un marché baissier.

Economie d'énergie et création d'emplois

L'investissement suit la tendance. Un pic de 30 millions d'euros est annoncé en 2007 (22 millions en 2006). La coopérative entend réaliser des économies d'énergies fossiles. Le gaz nécessaire à la production de vapeur d'eau sera remplacé par un autre combustible :des graisses provenant des abattoirs, des industries et des stations d'épuration. 10 à 12 000 tonnes seront brûlées chaque année.
Le groupe coopératif va également s'étoffer d'ici 2007-2008. Six millions d'euros sont investis, sur le site de Lamballe, dans une usine d'extraction de protéines de couenne de porc, avec à la clé la création d'une vingtaine d'emplois et cinq millions d'euros sur le site d'Iffendic (35), dans une structure de congélation (capacité de 6 000 tonnes), soit une trentaine de nouveaux postes. Des investissements importants en matériel sur les unités de produits élaborés et de salaisons à Lamballe sont annoncés.

(1) Les résultats GTE NE 2006 : IC : 2,91; porcs produits/truie/an : 21.2; prix moyen aliment : 0,161; coût kg croît : 0,469.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui